1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Parité en entreprise : "Il faut des quotas", estime Élisabeth Moreno
1 min de lecture

Parité en entreprise : "Il faut des quotas", estime Élisabeth Moreno

INVITÉE RTL - La ministre déléguée en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes souhaite la mise en place de "sanctions fortes".

Élisabeth Moreno, le 7 mars 2021
Élisabeth Moreno, le 7 mars 2021
Crédit : Silvère Gerard / Agence 1827/ RTL
Le Grand Jury d'Élisabeth Moreno
58:47
Le Grand Jury d'Élisabeth Moreno
58:47
Benjamin Sportouch & Marie-Pierre Haddad

Faut-il instaurer des quotas pour encourager la parité entre les hommes et les femmes au sein des instances dirigeantes d'une entreprise ? Une proposition de loi pourrait être déposée en ce sens la semaine du 15 mars, selon les informations de La Croix

La loi Copé-Zimmermann impose 40% de quotas de femmes dans les conseils d'administration. "En 2009, il avait moins de 10% de femmes dans les conseils d'administration des grandes entreprises françaises. Dix après avec cette loi, on est passé à 45%. Qu'est-ce qu'elle dit cette loi ? Que quand on veut, on peut. Pourquoi ça a fonctionné ? Parce qu'il y avait des sanctions fortes", a estimé la ministre déléguée en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes Élisabeth Moreno. 

L'ancienne directrice générale de la multinationale d'informatique Hewlett-Packard pour l'Afrique est "favorable à toutes les mesures qui vont démultiplier le nombre de femmes dans toutes les sphères décisionnelles de l'entreprise". D'après elle, il est nécessaire qu'il y ait des femmes dans les postes stratégiques des entreprises "parce qu'il y a va de la performance et de la compétitivité des entreprises".

Élisabeth Moreno a indiqué ne pas avoir toujours été en faveur de l'instauration de quotas de le monde de l'entreprise. "Au début de ma carrière, j'étais contre parce que je ne voulais pas qu'on m'embauche en tant que femme noire. Je détestais les quotas au début de ma carrière. Mais le forum économique et mondial a dit qu'il va falloir attendre 257 ans au niveau planétaire pour arriver à une juste parité entre les femmes et les hommes, donc j'y suis favorable pour renverser la table".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/