1 min de lecture Élections municipales à Paris

Municipales à Paris : Griveaux tend la main à ses anciens rivaux qu'il avait insultés

Lors de son premier meeting de campagne pour les municipales à Paris, Benjamin Griveaux a tenu a rappelé qu'il aurait "besoin" des ses anciens rivaux qu'il avait pourtant qualifiés d'"abrutis".

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Municipales à Paris : Griveaux tend la main à ses anciens rivaux qu'il avait insultés Crédit Image : Philippe LOPEZ / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 3
Dominique Tenza édité par Cassandre Jeannin

Benjamin Griveaux avait insulté ses anciens concurrents, désormais il leur tend la main. Un peu plus d'une semaine après avoir été investi par la République en Marche, l'ancien porte-parole du gouvernement tenait jeudi 18 juillet son premier meeting en vue des municipales à Paris de 2020.

"Il y a un abruti chaque jour qui dit qu'il veut être maire de Paris". C'est par ce terme peu amène que le candidat de La République en Marche (LaREM) avait qualifié ses anciens adversaires lors d'une conversation privée diffusée par la suite dans la presse. Pas rancuniers, Mounir Mahjoubi et Anne Lebreton étaient présents pour son discours mais pas de Cédric Villani à l'horizon.

Benjamin Griveaux a tenté de leur faire passer publiquement un message hier soir : "J'aurais besoin de toutes celles et de tout ceux qui ont Paris au cœur, qui pensent et rêvent Paris, Cédric et Hugues, Mounir et Anne", a-t-il lancé. "Votre place est ici, avec votre famille, au milieu de nous. Et comme dans toutes les familles, parfois on s'engueule mais surtout on se réconcilie et ensemble on gravit les montagnes", a-t-il ajouté. 

"Cette campagne, nous voulons la faire avec vous. Je sais mieux que personne ce que vous pourrez m'apporter dans cette campagne, d'expérience, de vision, de sagesse aussi. Vous me complétez, par vos parcours, par vos tempéraments, différents du mien, et l’altérité ça fait du bien. Ensemble on va gagner. Applaudissez-les à tout rompre", a-t-il conclu. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales à Paris Benjamin Griveaux Élections municipales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants