1 min de lecture Remaniement ministériel

Maintien de Philippe à Matignon : "Macron n'a pas d'autre choix", selon Pécresse

INVITÉE RTL - La présidente de la région Île-de-France a souligné qu'Édouard Philippe était un Premier ministre "très populaire dans une crise qui atteint la police, la justice et l'économie".

micro generique Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury de Valérie Pécresse Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Marie-Pierre Haddad

Édouard Philippe va-t-il conserver son poste de Premier ministre lors d'un éventuel remaniement ? Le mystère reste encore entier, alors que des observateurs politiques évoquent un remaniement à venir entre le 28 juin et le 14 juillet. 

Selon Valérie Pécresse, Emmanuel Macron "n'a pas d'autre choix" que de maintenir le candidat à la mairie du Havre à la tête du gouvernement. "On a un premier ministre qui est très populaire dans une crise qui atteint la police, la justice et l'économie", a-t-elle indiqué lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI ce dimanche 21 juin. 

De là à dire qu'il s'agit d'un bon premier ministre ? Valérie Pécresse reste prudente et évite la question. "C'est le choix du premier ministre. Je ne me prononce pas", a conclu la présidente de la région Île-de-France.

Le remaniement est dans tous les esprits, notamment ceux des ministres qui pourraient être sur la sellette. Dans Le Parisien, Christophe Castaner, qui fait face à une fronde des syndicats de police sur fond de dénonciations de violences policières en France, "assume de bousculer les choses" et "souhaite rester ministre de l'Intérieur".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Remaniement ministériel Édouard Philippe Matignon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants