1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron, le foot et Bolloré : pourquoi le président ne s'en mêle pas ?
3 min de lecture

Macron, le foot et Bolloré : pourquoi le président ne s'en mêle pas ?

ÉDITO - La Ligue de football n'a pas d'acquéreur pour diffuser les matchs de la Ligue 1 et de la Ligue 2. Un dossier suivi de près par le président Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron, le 16 janvier 2021
Emmanuel Macron, le 16 janvier 2021
Crédit : Francois Mori / POOL / AFP
Macron, le foot et Bolloré : pourquoi le président, pourtant passionné de foot, ne s'en mêle pas ?
03:09
Macron, le foot et Bolloré : pourquoi le président, pourtant passionné de foot, ne s'en mêle pas ?
03:09
Olivier Bost - édité par Florise Vaubien

Lundi 1er février, la Ligue de football n'a pas trouvé d'acquéreur pour diffuser les matchs de la Ligue 1 et de la Ligue 2. Emmanuel Macron va-t-il s'en mêler ? La question peut paraitre incongrue, pourtant, elle ne l'est pas. D'abord, le chef de l'État est notre troisième président d'affilé qui est passionné par le ballon rond, notamment par l'OM. De plus, le football est un univers à la fois populaire et économique, et aujourd'hui, le secteur est en grande difficulté.

Le diffuseur télé des matchs MediaPro avait répondu à l'appétit sans limite de la Ligue de football professionnel : il avait promis plus d'un milliard d'euros par an mais ne veut plus payer. Lundi, la Ligue attendait des offres de Canal+ et de Bein Sports pour reprendre les diffusions des matchs. Mais il n'y a pas eu d'offres au prix plancher. Derrière, ce sont les clubs professionnels qui sont en danger. De même pour le foot amateur, financé par une taxe sur les droits télé. Comme si l'épidémie de Covid ne suffisait pas déjà à leur malheur. 

Bolloré et Macron : le courant ne passe pas

Mais quel est le rapport avec le Président de la République ? C'est un dossier que suit Emmanuel Macron sur deux aspects. Il suit les aides que l'État doit apporter aux clubs pour éviter les faillites et il pourrait aussi intervenir pour démêler les embrouilles entre la Ligue de football et le diffuseur historique (et très fâché d'avoir été délaissé) Canal+. Jusque-là, ce sont les ministres et les conseillers qui ont fait les intermédiaires et qui disent être prêts à le faire si besoin. Mais, Emmanuel Macron est resté en retrait. 

C'est une histoire d'hommes et d'une mésentente, comme l'a raconté le journal l'Equipe la semaine dernière. L'ancien grand argentier du football, c'est Canal+ et son propriétaire Vincent Bolloré. Mais, entre Vincent Bolloré et Emmanuel Macron, le courant ne passe pas. Il y a bien eu un dîner l'été dernier, confirme un proche. Un dîner par l'entremise de Nicolas Sarkozy. Mais ils ne se sont pas rapprochés. Or, Canal+ aimerait bien quelques gestes de la part de l'État : une baisse de TVA notamment, et d'autres assouplissements. 

"Vincent Bolloré veut montrer qu'il est puissant"

À lire aussi

Ce n'est pas lié au foot, assurent cependant ceux qui assistent aux discussions, mais il s'agit toujours d'argent. Je vous rappelle que Canal+ a été attribué dans les années 80 lors d'une partie de golf entre son fondateur de l'époque et François Mitterrand. Un groupe de médias, c'est un relais qui est toujours observé de prés avant une élection présidentielle. Un groupe de médias, c'est aussi de l'info et de l'influence. Mais ce constat ne nous explique pas pourquoi le courant ne passe pas entre Emmanuel Macron et Vincent Bolloré.

Un fin connaisseur des deux hommes a une explication : Vincent Bolloré considère qu'il "n'est pas traité avec suffisamment d'égard". C'est un très grand patron français aux réussites spectaculaires mais qui n'est pas reconnu comme l'est par exemple Bernard Arnault, le patron de LVMH. "Vincent Bolloré veut montrer qu'il est puissant". Avec Nicolas Sarkozy, l'entente était parfaite, mais avec Emmanuel Macron, ça ne marche pas. Les contrats à plusieurs centaines de millions ou milliards d'euros ne dépendent pas seulement de la relation entre les deux hommes. Mais parfois, ça aide.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/