1 min de lecture Gouvernement

Macron aurait demandé à Bayrou "d'arrêter d'emmerder" Philippe

Selon "Le Journal du Dimanche", le président du MoDem "se lève tous les matins en se disant qu'il peut être premier ministre".

François Bayrou et Édouard Philippe, le 16 décembre 2018
François Bayrou et Édouard Philippe, le 16 décembre 2018 Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Il n'a jamais vraiment été secret que François Bayrou murmure à l'oreille d'Emmanuel Macron. Le président MoDem se plaît même à le rappeler, en particulier lors du remaniement mais aussi lors de la crise des "gilets jaunes"

Les solutions proposées par François Bayrou, comme le fait d'engager une réflexion sur un éventuel report de la taxe carbone, allaient dans le sens inverse de la volonté d'Édouard Philippe. Tout cela a contribué à faire émerger quelques tensions entre les deux proches du président de la République

Selon Le Journal du Dimanche, un nouvel élément serait venu ajouter un peu de crispation. "Macron a dit à Bayrou qu'il fallait qu'il arrête d'emmerder Philippe", a rapporté un proche du chef de l'État. L'emploi du mot "emmerder" n'est pas anodin. Quelques semaines plus tôt, Le Canard Enchaîné dévoilait une information selon laquelle le Premier ministre avait qualifié l'ancien candidat à la présidentielle de 2007 "d'emmerdeur". 

Premier ministre à la place du premier ministre ?

Une mauvaise ambiance qui date donc. Et rien ne garantit que les relations vont s'apaiser entre Édouard Philippe et François Bayrou. Ce dernier "se lève tous les matins en se disant qu'il peut être premier ministre", rapporte une source proche d'Emmanuel Macron, comme l'indique Le Journal du Dimanche

À lire aussi
Les partenaires sociaux et le gouvernement réunis pour négocier le financement des retraites à l'hôtel Matignon à Paris le 13 février 2020. réforme des retraites
Conférence de financement : les partenaires sociaux font traîner les débats

Édouard Philippe, proche de la sortie ? L'échéance évoquée est désormais celle des élections européennes de 2019 en mai prochain. "Il est peut-être un mort-vivant, mais il n'est pas mort", estime un proche d'Emmanuel Macron dans l'hebdomadaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement François Bayrou Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants