2 min de lecture Coronavirus

Les infos de 7h30 - Port du masque obligatoire : pourquoi le gouvernement laisse faire

Alors que le Conseil d'État s'opposait à une telle obligation dans la ville de Sceaux, certains maires ont pris des arrêtés municipaux en ce sens, sans opposition du gouvernement.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 7h30 - Port du masque obligatoire : pourquoi le gouvernement se laisse faire Crédit Image : Lionel BONAVENTURE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Thomas Prouteau édité par Jérémy Billault

Abus, attroupements dans la rue, gestes barrière non respectés... Localement, certains maires ont pris des arrêtés municipaux pour rendre le port du masque obligatoire. C'est le cas à Strasbourg, à Saint-Malo ou encore au mont Saint-Michel.

Le gouvernement semble ne pas s'inquiéter de ces mesures qui se multiplient depuis le déconfinement, quand bien même l'arrêté de la ville de Sceaux avait été cassé par le Conseil d'État il y a quelques semaines.

Car le contexte a changé. Bordeaux, Saint-Malo, ou encore Strasbourg ont limité l'accès à certaines rues très passantes et à certains horaires en journée. À cela s'ajoute le fait que les masques sont désormais accessibles par tous et que même les arrêtés portant sur toute une commune, comme c'est le cas à Levallois-Perret, par exemple, sont argumentés.

Dans cette ville de banlieue parisienne, les rues sont en effet majoritairement étroites et très fréquentées. Le gouvernement laisse donc faire, même si cela va à l'encontre de la préconisation nationale d'un port du masque simplement recommandé dans l'espace public.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Le Vishalakshi Mantap à Bangalore en mai 2015 bien-être
Déconfinement : inspirez-vous des quatre lois de la spiritualité indienne

Municipales - Quand se déroulera le deuxième tour des élections municipales ? Alors que le conseil scientifique expliquait dans un rapport ne pas s'opposer à un scrutin en juin sous réserve de nouvelles études rassurantes dans les 15 jours qui précèdent, le Premier Ministre s'exprimera en fin de matinée sur le sujet. Il devrait annoncer la date du 28 juin.

Déconfinement - Déménager ou visiter un appartement en vue d'un achat ou d'une location est désormais autorisé au-delà de la limite d'un déplacement de 100 km. Le gouvernement souhaite ainsi permettre aux concernés d'emménager ou, par exemple, aux étudiants de chercher un appartement pour la rentrée.

Justice - Le décret est passé en catimini pendant le confinement. Le ministère de la justice autorise le développement de Datajust, un algorithme chargé de décider des barèmes d’indemnisation après, par exemple, une agression ou un accident. Maître Gerbi, avocat à Grenoble, a saisi le conseil d'État, dénonçant le remplacement de l'intelligence du juge par une intelligence artificielle.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Maires Le journal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants