1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 6h - Alexis Kohler mis en examen : pourquoi le secrétaire général de l'Élysée reste en poste
1 min de lecture

Les infos de 6h - Alexis Kohler mis en examen : pourquoi le secrétaire général de l'Élysée reste en poste

Emmanuel Macron ne prévoit pas de se séparer de celui qui est considéré comme son "deuxième cerveau", malgré sa mise en examen pour prise illégale d'intérêts.

Alexis Kohler, le 11 novembre 2018.
Alexis Kohler, le 11 novembre 2018.
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Le journal RTL de 6h du 04 octobre 2022
00:08:24
Alexis Kohler mis en examen : le secrétaire général de l'Élysée reste en poste
00:08:24
L'Edito Politique Olivier Bost
Olivier Bost - édité par Florine Boukhelifa

Il aurait œuvré pour défendre les intérêts de l'armateur MSC, fondé et dirigé par des membres de sa famille. Le secrétaire général de l'Élysée, Alexis Kohler, a été mis en examen lundi 3 octobre pour prise illégale d'intérêts. L'opposition réclame sa démission, mais pour Emmanuel Macron il n'est pas question de se priver de son indispensable bras droit.

Il n'y a pas plus proche du président de la République qu'Alexis Kohler, qui est son homme de confiance absolu depuis presque dix ans. Souvent décrit comme le deuxième cerveau d'Emmanuel Macron, l'homme permet ainsi à l'Élysée de fonctionner au rythme du chef de l'État et fait partie de toutes les boucles de décisions. Il est un homme clé et il n'est pas question pour Emmanuel Macron de s'en séparer.

Désormais, la jurisprudence est d'ailleurs bien établie : Emmanuel Macron ne cède jamais à la pression, pas même judiciaire. Pour le chef de l'État, une enquête, une mise en examen ou encore un renvoi devant la Cour de justice de la République ne vaut pas démission en l'absence de condamnation définitive. Alexis Kohler va alors rester l'indispensable numéro 2 de l'Élysée.

À écouter également dans ce journal

Justice - Éric Dupond-Moretti, soupçonné d’avoir profité de sa nomination à la chancellerie pour régler ses comptes avec des magistrats, a été lundi 4 octobre renvoyé en procès devant la Cour de Justice de la République.

International - Un nouveau missile balistique, tiré mardi 4 octobre par la Corée du Nord, a survolé le nord-est du Japon.

Football - La mairie de Paris a annoncé lundi 3 octobre qu'elle n'installera pas d'écran géant pour suivre les matchs de la Coupe du monde 2022.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire