1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Coupe du monde 2022 : Paris, Lille, Bordeaux... Plusieurs villes françaises boycottent le Mondial
2 min de lecture

Coupe du monde 2022 : Paris, Lille, Bordeaux... Plusieurs villes françaises boycottent le Mondial

Pour des raisons environnementales et sociales, Paris ainsi que plusieurs autres grandes villes françaises ont pris la décision de ne pas diffuser les matches du Mondial sur écran géant et ne pas installer de fan zones.

Le logo de la prochaine Coupe du monde (image d'illustration).
Le logo de la prochaine Coupe du monde (image d'illustration).
Crédit : AFP
Julien Doucet & AFP

La liste des villes qui refusent de diffuser la prochaine Coupe du Monde, qui se déroulera au Qatar du 20 novembre au 18 décembre, s’est allongée lundi 3 octobre. Ainsi, après Strasbourg, Lille et Rodez, cinq nouvelles grandes villes françaises ont fait part de leur décision de ne pas diffuser le Mondial. Dans les municipalités concernées, aucune fan zone ne sera mise en place et les matchs de la compétition ne seront pas retransmis sur écran géant.

Les nouvelles villes qui ont pris cette décision sont Marseille, Bordeaux, Nancy, Reims et enfin Paris. Pour les responsables de la municipalité phocéenne, dirigée par le socialiste Benoît Payan, "cette compétition s'est progressivement transformée en catastrophe humaine et environnementale, incompatible avec les valeurs que nous voulons voir portées au travers du sport et notamment du football." Même son de cloche pour le maire écologiste de Bordeaux, Pierre Hurmic, qui a déclaré : "Cette manifestation sportive qui représente toutes les aberrations humanitaire, écologique et sportive." 

La ville de Nancy dénonce aussi l’organisation de l’événement au Qatar tout en appelant "à sérieusement revoir les règles d'attribution des prochaines Coupes du monde." À Reims, le maire Arnaud Robinet, dénonce les problématiques énergétiques que vont engendrer l’organisation d’un tel événement.

Il n’y aura pas non plus de fan zone sur le Champ-de-Mars, à Paris, puisque la municipalité a aussi annoncé qu’il n’y aurait ni écrans géants ni fan zone dans la capitale. L’adjoint à la mairie en charge des sports, Pierre Rabadan, a affirmé : "Pour nous il n'a pas été question d'installer des zones de diffusion des matches pour plusieurs raisons: la première, ce sont les conditions de l’organisation de cette Coupe du monde tant sur l’aspect environnemental que social, la seconde, c’est la temporalité, le fait que ça ait lieu au mois de décembre."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire