1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Depuis 2017 le groupe des députés LaREM a perdu 17 membres
4 min de lecture

Depuis 2017 le groupe des députés LaREM a perdu 17 membres

En juin 2017, le groupe des députés LaREM comptait 314 membres. Avec le départ d'Albane Gaillot, ses effectifs tombent à 297, non loin de la majorité absolue à 289 sièges.

L'hémicycle de l'Assemblée nationale le 17 février 2020.
L'hémicycle de l'Assemblée nationale le 17 février 2020.
Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / AFP
William Vuillez & AFP

Albane Gaillot, apparentée LaREM, a définitivement quitté le parti ce mercredi matin. La députée du Val-de-Marne avait vivement critiqué l'utilisation du 49.3 sur la réforme des retraites et avait voté la motion de censure de gauche contre le gouvernement. Son départ vient un peu plus amoindrir les rangs de la majorité, qui a perdu 17 députés depuis le mois de juin 2017

À l'époque, le groupe des députés LaREM comptait 314 membres. Ses effectifs tombent aujourd'hui à 297, non loin de la majorité absolue à 289 sièges. Il faut dire que le groupe a essuyé de nombreux départs volontaires mais a également exclut trois de ses députés : 

- En décembre 2018, Sébastien Nadot (Haute-Garonne), député issu du Mouvement des progressistes de l'ancien dirigeant communiste Robert Hue, est le premier "marcheur" à être exclu du groupe après avoir voté contre le projet de budget 2019.

- Agnès Thill (Oise), farouchement opposée à la PMA pour toutes, est exclue en juin 2019, pour ses propos jugés "pernicieux".

À écouter aussi

- Sabine Thillaye (Indre-et-Loire) subit le même sort en janvier 2020, après avoir refusé pendant plusieurs mois de céder son poste de présidente de la commission des Affaires européennes.

Les départs volontaires

- Premier départ du groupe en septembre 2017: M'jid El Guerrab (Maghreb et Afrique de l'Ouest), mis en examen pour "violences volontaires avec arme" pour avoir frappé à coups de casque un cadre PS. Il a rejoint à sa création en octobre 2018 le groupe Libertés et Territoires.

- L'ex-PS Jean-Michel Clément (Vienne), qui avait voté contre la loi immigration, rejoint le même groupe en octobre après avoir quitté le groupe LREM à l'été 2018.

- Frédérique Dumas (Hauts-de-Seine) annonce son départ en septembre 2018, évoquant des "déceptions profondes". Elle rejoint d'abord UDI-Agir puis Libertés et Territoires.

- Paul Molac (Morbihan) et François-Michel Lambert (Bouches-du-Rhône), issus des rangs écologistes, rejoignent Libertés et Territoires en octobre 2018.

Joachim Son-Forget (Suisse et Liechtenstein) part en décembre 2018, après des propos polémiques sur Twitter. Il rejoint UDI-Agir puis les non-inscrits.

- Matthieu Orphelin (Maine-et-Loire), proche de Nicolas Hulot, annonce son départ en février 2019. Il invoque notamment des avancées insuffisantes sur les "enjeux climatiques, écologiques et sociaux". Il rejoint Libertés et Territoires en septembre 2019.

- Sandrine Josso (Loire-Atlantique) quitte LREM en juin 2019, ne trouvant "plus le sens initial" de son engagement. Elle rejoint Libertés et Territoires.

- Jennifer de Temmerman (Nord) claque la porte en novembre 2019, ayant perdu "espoir" après le vote de mesures sur l'immigration, et rejoint les non-inscrits.

- Paula Forteza (Amérique Latine et Caraïbes) part à son tour en janvier 2020. L'élue, qui soutient Cédric Villani, candidat dissident pour les municipales à Paris, critique un mouvement "verrouillé".

- Frédérique Tuffnell (Charente-Maritime) quitte le groupe début février. Elle invoque notamment son refus de "creuser davantage le fossé" créé par la réforme des retraites entre les Français et la majorité.

- Après le décès de François André (Ille-et-Vilaine), apparenté LREM, sa suppléante Claudia Rouaux rejoint le groupe PS.

- Delphine Bagarry (Alpes-de-Haute-Provence) quitte le groupe début mars, expliquant ne pas se retrouver "dans la méthode du gouvernement et l’utilisation inappropriée du 49-3" sur les retraites.

- Déjà en retrait depuis septembre 2019, Albane Gaillot (Val-de-Marne) part définitivement début mars, après avoir protesté contre le 49-3 et voté la motion de censure de la gauche.

Les départs partiels

- Aina Kuric (Marne) quitte le mouvement en juin 2019 en raison d'un "désaccord avec la ligne", mais reste apparentée au groupe.

- Marion Lenne (Haute-Savoie) part en novembre 2019 en raison d'un "désaccord sur le fonctionnement" du parti. Elle reste au groupe à l'Assemblée.

- Pascale Fontenel-Personne (Sarthe) annonce qu'elle quitte le mouvement en novembre 2019, dénonçant "une résurgence de la vieille politique" au niveau local. Elle reste apparentée au groupe.

- Valérie Petit (Nord), qui n'avait pas obtenu l'investiture LREM pour les municipales à Lille, quitte le mouvement en janvier 2020 pour "retrouver sa liberté politique". Elle reste apparentée.

- Annie Chapelier (Gard) part en janvier 2020, ne se reconnaissant "plus en rien" dans le mouvement macroniste, mais reste apparentée au groupe.

- Frédérique Lardet (Haute-Savoie), qui n'a pas obtenu l'investiture à Annecy pour les municipales, annonce fin janvier qu'elle quitte le mouvement. Elle reste au groupe LREM.

Cédric Villani (Essonne) est exclu du parti fin janvier, après avoir maintenu sa candidature dissidente à Paris mais reste apparenté.

- Xavier Batut (Seine-Maritime) annonce début février se mettre "en retrait" du parti, qui reproduit selon lui "le fonctionnement des autres partis politiques".

- Patricia Mirallès (Hérault) quitte le mouvement fin février sur fond de désaccord pour les municipales à Montpellier, où elle soutient le maire sortant Philippe Saurel face au candidat LREM Patrick Vignal. Elle reste au groupe parlementaire.

- Hubert Julien-Laferrière (Rhône) annonce son départ début mars en raison du recours au 49-3 qui va "attiser les tensions". Il reste dans un premier temps "apparenté".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/