2 min de lecture Grand débat

Les actualités de 18h - "Gilets jaunes" : Emmanuel Macron appelle à un "retour au calme"

Le "retour au calme" c'est ce que demande le chef de l'État à la veille de l'acte 16 des "gilets jaunes." Il estime que le mouvement n'est plus "compréhensible par bon nombre de citoyens."

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Les actualités de 18h - "Gilets jaunes" : Emmanuel Macron appelle à un "retour au calme" Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 3
Dominique Tenza édité par Cassandre Jeannin

Interrogé par des élus locaux réunis à Bordeaux pour le grand débat, où il se trouve depuis jeudi 28 février, Emmanuel Macron a appelé les "gilets jaunes" à un "retour au calme." À la veille de l'acte 16 du mouvement, il considère que le mouvement n'est plus "compréhensible par bon nombre de citoyens." 

Alors que certains élus girondins prônent un recours à l'interdiction des manifestations ou à l'état d'urgence, le président a expliqué pourquoi il avait écarté cette possibilité. "On ne décide pas un état d'urgence quand on a des tensions sociales dans son pays, cela aurait été une erreur", a-t-il déclaré. Quant à l'interdiction de manifester, "cela n'aurait pas permis d'apaiser" les tensions. 

Néanmoins, le chef de l'État a de nouveau qualifié "d'intolérables" les violences qui émaillent les manifestations depuis le 17 novembre 2018 et qui ont notamment touché les commerces du centre de Bordeaux. "J'espère que les semaines qui viennent permettront de voir une décrue" car "à la fin c'est la négation de la démocratie" a-t-il poursuivi. 

"Chacun doit revenir à la raison", a-t-il encore lancé, adoptant un ton moins sévère que mardi 26 février, lorsqu'il avait fait un lien direct entre manifestants et casseurs. "Lorsqu'on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire", avait-il tranché devant des maires du Grand Est, estimant que la discussion devait se tenir au sein des réunions du grand débat, et non pas dans la rue.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Emmanuel Macron à Rodez retraites
Les infos de 6h30 - Retraites : Macron veut "lever les malentendus" sur sa réforme

Saint-Étienne 50 micros seront installés dans le quartier réputé difficile de Tarentaize-Beaubrun-Couriot. Des capteurs sonores en complément de la vidéosurveillance devront alerter la policie municipale de tout bruit "anormal".

Élection en Algérie - Nouvelle journée de mobilisation en Algérie contre la candidature à un 5ème mandat d'Abdelaziz Bouteflika. Face aux dizaines de milliers de personnes dans la rue, la police algérienne est apparue dépassée et a fait usage de grenades lacrymogènes.

Brexit - Nous sommes à un mois pile de la date butoir de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. La première ministre britannique, Theresa May, a fait valider par le Parlement une nouvelle stratégie qui pourrait déboucher sur un report de la date du 29 mars. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grand débat Emmanuel Macron Gilets jaunes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants