2 min de lecture Allocations familiales

Emmanuel Macron veut garantir le versement des pensions alimentaires

En Gironde, Emmanuel Macron s'est invité jeudi 28 février dans un grand débat exclusivement féminin. Le Président s'est engagé à garantir le paiement des pensions alimentaires.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Le journal RTL Petit Matin - Macron sur les pensions alimentaires Crédit Image : CAROLINE BLUMBERG / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Emmanuel Macron est en Gironde depuis jeudi 28 février et il s'est invité dans un débat 100% féminin. Le chef de l'État a fait une visite surprise à Pessac où Marlène Schiappa participait à une réunion de 400 femmes dans un gymnase. Il en a profité pour préciser ses intentions concernant les pensions alimentaires. 

Le Président a déclaré ce matin qu'il avait été "frappé pendant le débat du nombre de femmes qui m'interpellaient parce que leurs vies étaient empêchées parce que, par exemple, leurs pensions alimentaires n'étaient pas payées." 30 à 40% des pensions alimentaires sont peu ou pas versées du tout, comme nous vous le rappelions.

"On doit avoir une réponse. Et je le dis très clairement, on n'ira pas vers la dépénalisation du non paiement des pensions. Je veux même qu'on aille plus loin, je veux qu'on créé les moyens d'apporter une réponse concrète rapide c'est-à-dire que pour, la plupart du temps, ceux qui sont seuls et à qui la pension n'est pas payée, qu'on ait un système où l'on puisse recouvrer beaucoup plus rapidement cet argent auprès des mauvais payeurs et qu'on puisse avoir des mécanismes de garanties pour les accompagner", a lancé Emmanuel Macron.

Une initiative saluée mais pas totalement concrète

Christine Kelly, la président de l'association Cas d'urgence qui vient en aide aux familles monoparentales salue l’initiative du Président mais en attend un peu plus : "On veut du concret. C'est-à-dire que le mécanisme pour récupérer, garantir les pensions alimentaires, reste encore flou." 

À lire aussi
Obligées de se référencer en ligne, les assistantes maternelles font grève. société
"Gilets roses" : pourquoi les assistantes maternelles font-elles grève ?

"Il y a déjà eu des systèmes de fonctionnement avec la CAF (Caisse aux allocations familiales) qui ne sont pas réellement pratiquées, demandées. Deuxièmement, il y a les huissiers de justice qui peuvent récupérer gratuitement les pensions alimentaires. Ce n'est pas suffisamment mis en avant. Troisièmement, je pense qu'il faut aller vers la pénalisation parce que les familles en ont besoin et parce qu'il faut absolument passer à l'action." déclare-t-elle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Allocations familiales Emmanuel Macron Marlène Schiappa
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants