2 min de lecture Gilets jaunes

Les actualités de 12h30 - "Gilets jaunes" : Matignon change de ton, l'opposition reste sourde

Édouard Philippe reçoit lundi à Matignon les responsables des partis et forces politiques représentées au Parlement, préalable à l'annonce de nouvelles "mesures" pour tenter d'apaiser la crise des "gilets jaunes".

Micro RTL générique Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Les actualités de 12h30 - "Gilets jaunes" : Matignon change de ton, l'opposition reste sourde Crédit Image : LUDOVIC MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christelle Rebière
Christelle Rebière et Félix Roudaut

Après un week-end de violences lors des manifestations des "gilets jaunes", l'exécutif va-t-il changer de cap ? Le Premier ministre Édouard Philippe annoncera de nouvelles "mesures" après les consultations qu'il mène cette semaine. Après la réception des chefs de parti représentés au Parlement lundi 3 décembre, le Premier ministre recevra mardi un collectif de "gilets jaunes".

"Le temps n'est plus au débat. Il faut immédiatement un geste d'apaisement", fulmine Laurent Wauquiez. Le président des Républicains réclame l'annulation pure et simple des hausses de taxes qui sont encore prévues pour le 1er janvier et enjoint le président à organiser un référendum sur la fiscalité écologique.

Toute l'opposition est d'accord pour instaurer un moratoire, à l'exception d'Europe Écologie-Les Verts. La classe politique se rejoint également sur l'identité du coupable : Emmanuel Macron. "Jupiter, c'est fini. Ce n'est pas possible de rester dans le déni", lance par exemple Olivier Faure, le chef des socialistes. 

À lire aussi
La Place de la République le 20 avril 2019 Gilets jaunes
Les actualités de 7h30 - "Suicidez-vous" aux policiers : "des propos inhumains" pour un syndicat

À écouter également dans ce journal :

- Une femme de 80 ans blessée dans son appartement par des éléments d'une grenade lacrymogène tirée lors des incidents qui ont suivi les manifestations organisées samedi à Marseille, est morte dans le bloc opératoire d'un hôpital marseillais dimanche, a-t-on appris lundi de sources concordantes. 

- Plus d'une centaine de lycées étaient bloqués, partiellement ou totalement, lundi matin en France par un mouvement de protestation contre les réformes dans l'Éducation et en soutien parfois aux "gilets jaunes", selon les premiers chiffres du ministère de l'Éducation.

Arc de Triomphe tagué, chaussées dégradées, poubelles éventrées... La mairie de Paris va devoir débourser entre 3 et 4 millions d'euros pour effacer les stigmates des actes de vandalisme commis en marge des manifestations des "gilets jaunes", samedi 1er décembre à Paris.

- Les ministre et secrétaire d'État à l'Intérieur Christophe Castaner et Laurent Nuñez seront auditionnés lundi 3 décembre à 20 heures par la commission des Lois de l'Assemblée nationale, après notamment les violences à Paris samedi, a-t-on appris de source parlementaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Édouard Philippe Matignon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795788503
Les actualités de 12h30 - "Gilets jaunes" : Matignon change de ton, l'opposition reste sourde
Les actualités de 12h30 - "Gilets jaunes" : Matignon change de ton, l'opposition reste sourde
Édouard Philippe reçoit lundi à Matignon les responsables des partis et forces politiques représentées au Parlement, préalable à l'annonce de nouvelles "mesures" pour tenter d'apaiser la crise des "gilets jaunes".
https://www.rtl.fr/actu/politique/les-actualites-de-12h30-gilets-jaunes-matignon-change-de-ton-l-opposition-reste-sourde-7795788503
2018-12-03 13:32:58
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4Bgyf6aBx0onl3vn2s6u9A/330v220-2/online/image/2018/1008/7795096849_edouard-philippe-le-3-octobre-2018.jpg