1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2022 : comment vont se comporter les élus du Rassemblement national ?
2 min de lecture

Législatives 2022 : comment vont se comporter les élus du Rassemblement national ?

Les députés du Rassemblement national se sont réunis mercredi à l'Assemblée nationale, où ils ont assuré qu'ils joueraient un rôle d'opposition constructive.

Les élus du Rassemblement national à l'Assemblée le 22 juin
Les élus du Rassemblement national à l'Assemblée le 22 juin
Crédit : Alain JOCARD / AFP
Législatives 2022 : comment vont se comporter les élus du Rassemblement national ?
00:02:12
Marie Moley - édité par Nicolas Barreiro

Les nouveaux députés continuent de prendre leurs quartiers à l'Assemblée nationale. Le mercredi 22 juin, c'était au tour des 89 élus du Rassemblement national de prendre la pose devant le palais Bourbon. Une photo de famille sur leur 31, qui révèle un certain triomphalisme. 

Dans les jardins de l'Assemblée, les nouveaux élus RN exultent. Les 89 députés sont endimanchés, au milieu Marine Le Pen accueille ses troupes comme en son royaume : "Laissez-moi rejoindre mes députés", dit-elle. "C'est incroyable de vous voir tous là". Les quelques députés sortants jouent les habitués des lieux comme Sébastien Chenu. "On a des devoirs quand on était dans la maison avant, mettre du lien, épauler, guider, ne jamais laisser quelqu'un de côté, apprendre à travailler ensemble…"

"Épauler" les 82 novices un peu fébriles en ce jour de rentrée mais tous ont déjà appris la consigne par cœur : une opposition constructive. "Quand un projet de loi va dans l'intérêt des Français, même s'il vient de Macron, on ira dans ce sens. Si le projet de loi va dans le bon sens, qu'il défend nos compatriotes, évidemment nous voterons favorablement. Nous ne serons pas une opposition", assure un élu RN. Pas d'opposition sectaire donc et tous ont déjà juré fidélité à Marine Le Pen et de voter, quoi qu'il arrive, comme la cheffe. 

La majorité toujours pas convaincue

Les députés RN sont désormais difficilement contournables à l'Assemblée nationale mais auprès de la majorité, on n'est pas encore prêt à travailler avec eux. Après quelques jours de tâtonnement, où des députés marcheurs ont semblé tendre la main au groupe RN, le ministre Olivier Véran a fermé le banc ce matin. "Le RN est en dehors de l'arc républicain", a-t-il assuré, pas question dé négocier donc.

À lire aussi

La députée du Nord, Violette Spillebout ne dit pas autre chose. "Aller négocier ou travailler des textes ou coopérer avec des députés du Rassemblement national ou de l'extrême, pour moi ça va être compliqué. Je veux travailler avec les partis républicains et des personnalités modérées et responsables dans notre pays", confie-t-elle, en revanche, "si le RN veut voter certains textes de la majorité, ce ne sera pas de refus". La majorité ne peut pas se payer le luxe de refuser un soutien, d'où qu'il vienne.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/