2 min de lecture Assemblée nationale

Le député Son-Forget évoque “son amitié naissante” avec Marion Maréchal

L'ex-député LaREM, qui avait rejoint le groupe UDI à l'Assemblée, a indiqué devenir député "non-inscrit" tout en dévoilant un rapprochement avec Marion Maréchal.

Joachim Son-Forget à l'Assemblée nationale, le 21 février 2018
Joachim Son-Forget à l'Assemblée nationale, le 21 février 2018 Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Le député Joachim Son-Forget, qui a fait parler de lui lors d'une série de tweets insultants et sexistes envers la députée EELV Esther Benbassa le 29 décembre 2018, défraie la chronique politique près d'un an plus tard. Alors qu'il avait quitté le groupe LaREM à l'Assemblée nationale pour rejoindre celui de l'UDI-Agir, il a annoncé mercredi 18 décembre son départ afin de rejoindre les non-inscrits. 

Une démarche qui s'inscrit "dans un cheminement ouvertement à droite", a-t-il indiqué à l'AFP, évoquant même une "amitié naissante" avec Marion Maréchal. "Je quitte le groupe parlementaire UDI-Agir et indépendants et siégerai à l'Assemblée nationale comme député non-inscrit pour maintenir mon indépendance politique, dans un cheminement ouvertement à droite", écrit sur Facebook le représentant des Français de Suisse et du Liechtenstein, connu pour ses coups d'éclat sur les réseaux sociaux.

Joachim Son-Forget reproche par ailleurs au président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde d'avoir surréagi à une photo de lui avec Marion Maréchal, ex-députée Front national, qu'il avait publiée le 11 décembre sur son compte Twitter. Il a précisé à l'AFP avoir déjà rencontré la nièce de Marine Le Pen il y a quelques semaines.

Intéressé par une conférence à l'école de Marion Maréchal

La photo avait alors obligé Jean-Christophe Lagarde à préciser que les "positions et postures" du député n'engageaient pas son parti. Il a ainsi rappelé "l'incompatibilité entre l'UDI, qui représente le centre droit, et toute forme d'extrême-droite, d'intolérance ou d'europhobie ou de xénophobie".

À lire aussi
Édouard Philippe, le 26 février 2020 réforme des retraites
Retraites : Édouard Philippe risque-t-il d'être le grand perdant du 49.3 ?

Marion Maréchal, "c'est quelqu'un que j'apprécie. C'est une amitié naissante", a dit à l'AFP Joachim Son-Forget, qui "trouverait intéressant de faire une conférence" devant l'école de sciences politiques fondée à Lyon par l'ancienne députée d'extrême droite. "C'est quelqu'un d'intelligent, d'ouvert, de prêt à se remettre en question", développe-t-il dans une vidéo.

Joachim Son-Forget réaffirme dans son communiqué son "soutien" à Emmanuel Macron bien qu'il ne se "(reconnaisse) plus dans l'attitude et les points de vue" de la majorité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Marion Maréchal UDI
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants