1 min de lecture Extrême droite

"Convention de la droite" : "Demain nous serons au pouvoir", assure Marion Maréchal

L'ancienne députée a conclu son discours en assurant quelle était "intimement convaincue" qu'ils seraient "demain au pouvoir". Une intervention qui a conclu la "convention de la droite" qui se déroulait ce samedi 28 septembre à Paris.

Marion Maréchal-Le Pen aux États-Unis, le 22 février 2018
Marion Maréchal-Le Pen aux États-Unis, le 22 février 2018 Crédit : Michael Brochstein/SOPA/SIPA
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

Pour Marion Maréchal, la victoire politique se fera par l'union de la droite. "Agissons au-delà de nos petits intérêts catégoriels, agissons chacun où nous sommes selon nos talents et selon nos passions et demain, j'en suis intimement convaincue, nous serons au pouvoir", a-t-elle affirmé en clôturant la "convention de la droite" qui se déroulait ce samedi 28 septembre dans le XVe arrondissement de Paris.

À ses partisans qui souhaiteraient qu'elle se présente à nouveau à des élections ou lance un mouvement, la nièce de Marine Le Pen les a invités au préalable à "briser les barrières partisanes d'hier". Marion Maréchal a jugé le Rassemblement national, présidé par sa tante, "pas suffisant" pour gagner et considère que l'effondrement de LR aux élections européennes (8,5% des voix) est "une opportunité" pour "ancrer dans un avenir commun" droite et extrême droite. 

Dans une allusion à Marine Le Pen, que ses initiatives agacent et qui la juge "un peu jeune" pour représenter le RN en 2022, Marion Maréchal a affirmé que "nous pouvons longtemps nous écharper sur les stratégies à mener ou les clivages pertinents", mais jugé que le clivage "idéologie contre réalisme" allait "mettre tout le monde d'accord".

Marine Le Pen avait recommandé à ses cadres de ne pas venir à cette "discussion"

Marine Le Pen, qui avait recommandé à ses cadres de ne pas venir à cette "discussion" entre "cathos-conservateurs", a dit ce samedi à BFMTV attendre "avec impatience de voir s'il y a des éléments qui sortent de cette convention et qui permettent d'élargir électoralement l'audience de ceux qui défendent la France". Seul l'eurodéputé RN Gilbert Collard, "électron libre" au RN, est venu à la réunion. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Extrême droite Marion Maréchal Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants