1 min de lecture Rassemblement national

Jean-Luc Mélenchon énervé, Marine Le Pen sereine, estime Olivier Mazerolle

ÉDITO - Olivier Mazerolle compare les prises de parole de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen. Alors que l'insoumis est énervé à l'approche de son procès, Marine Le Pen affiche une certaine sérénité, ce dimanche 15 septembre.

Mazerolle-245x300 L'Edito d'Olivier Mazerolle Olivier Mazerolle iTunes RSS
>
Jean-Luc Mélenchon énervé, Marine Le Pen sereine, estime Olivier Mazerolle Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Mazerolle-795x530
Olivier Mazerolle et Nicolas Scheffer

Deux opposants à Emmanuel Macron se sont exprimés ces dernières heures, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. Le premier à quelques jours de son procès sort l'artillerie lourdes. La seconde, en vue des municipales de mars 2020 passe à l'offensive mais sur un ton beaucoup plus mesuré. 

Plus encore que les idées, "le style montre pourquoi Jean-Luc Mélenchon sombre alors que Marine Le Pen resurgit" estime Olivier Mazerolle. Jean-Luc Mélenchon a donné une interview au Journal du Dimanche de ce dimanche 15 septembre où il dit qu'à 68 ans, on vit avec plus de sagesse. Mais "il se montre plus emporté, plus vociférant que jamais", analyse l'éditorialiste. "Marine Le Pen s'offre le luxe du calme, de la sérénité. Elle dit les choses fermement, mais avec le sourire et sans excès de langage", poursuit Olivier Mazerolle.

Marine Le Pen "envoie l'image d'une femme rassurante"

La présidente du Rassemblement national a attaqué la politique d'immigration d'Emmanuel Macron, la semaine dernière, mais c'était en petit comité avec la famille qu'il fallait remobiliser. Aujourd’hui, pour son grand discours de rentrée en tant que cheffe de parti, elle a encore évoqué la submersion migratoire et la dilution de la France dans la mondialisation "mais sans y ajouter d'adjectifs provocants ou haineux", détaille le journaliste. "Elle envoie l'image d'une femme rassurante pour tenter de convaincre que l'on pourrait lui confier nos intérêts", estime-t-il. 

"Avec Jean-Luc Mélenchon, c'est l'énervement permanent. Il est devenu un agité qui n'inspire pas confiance. Il crie au complot international du néo-libéralisme. On est sceptique et ça l'énerve encore plus", poursuit Olivier Mazerolle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rassemblement national La France insoumise Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants