1 min de lecture Richard Ferrand

Jean-Luc Mélenchon : "Peut-être que Richard Ferrand est tombé dans un piège"

Le chef de file de La France insoumise a apporté son soutien au président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, en dénonçant la justice française.

Jean-Luc Mélenchon le 25 juin 2019 à l'Assemblée
Jean-Luc Mélenchon le 25 juin 2019 à l'Assemblée Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Nicolas Barreiro et AFP

Tout juste revenu d'Amérique du Sud, le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a tenu jeudi un discours plus radical que jamais sur la justice et le pouvoir, tout en défendant Richard Ferrand, mis en examen dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne.

Les conférences de presse de Jean-Luc Mélenchon sont rares désormais, du moins en France. Celle de ce jeudi 12 septembre à la maison de l'Amérique latine de Paris, initialement dédiée à son voyage sud-américain et aux persécutions judiciaires dont il s'estime victime, a été parasitée par la mise en examen du président de l'Assemblée nationale

Jean-Luc Mélenchon a estimé que Richard Ferrand ne devait pas démissionner de la présidence de l'hémicycle, anticipant et regrettant une "mise au pilori". Pourtant, Richard Ferrand, avec lequel il ferraille à l'Assemblée nationale, est une des incarnations du pouvoir dont il condamne la "dérive autoritaire".

"Il existe dans ce pays la présomption d'innocence"

"Peut-être qu'il y a un an, je vous aurais donné raison. Maintenant, je sais que ce sont des menteurs (les juges, ndlr), peut-être que Richard Ferrand est tombé dans un piège", a-t-il asséné.

À lire aussi
Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale assemblée nationale
PMA pour toutes : un vote a-t-il été "truqué" par Richard Ferrand à l'Assemblée ?

"Il existe dans ce pays la présomption d'innocence", a-t-il souligné, estimant : "M. Ferrand va être mis au pilori pendant plusieurs jours", comme "Quasimodo". "Les gens passent et lui jettent des pierres, là c'est pareil, un premier juge déclare un non-lieu, un autre le met en examen", poursuit-il.

"Je ne crois personne, je ne crois pas les juges, je n'ai pas confiance dans la justice", a ajouté l’Insoumis.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Richard Ferrand Jean-Luc Mélenchon Assemblée nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants