1 min de lecture Rassemblement national

À Fréjus, Marine Le Pen lance le RN pour les municipales, en pensant à la présidentielle

La présidente du Rassemblement national a réuni son parti, dimanche 15 septembre, à Fréjus. Marine Le Pen a détaillé sa stratégie électorale à l'approche des municipales de 2020, qui sont "des mousquetons" pour grimper jusqu'à l'Élysée.

Marine Le Pen, lors de son discours à Fréjus dans le Var, dimanche 15 septembre
Marine Le Pen, lors de son discours à Fréjus dans le Var, dimanche 15 septembre Crédit : CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
Petit Biscuit et AFP

Marine Le Pen a battu le rappel de ses trouves à Fréjus (Var), dimanche 15 septembre, alors qu'elle se prépare pour la présidentielle de 2022. Elle accuse le chef de l'État d'être "déjà en campagne présidentielle", mais assure "ne pas le laisser faire campagne tout seul".

La présidente du Rassemblement national considère que les municipales de mars 2020, les départementales, puis les régionales en 2021, sont "des mousquetons qu'on fixe sur la paroi pour grimper jusqu'à l'objectif final" : l'Élysée.

Le scrutin des municipales s'annonce moins favorable pour le Rassemblement national que ne l'a été les européennes. Marine Le Pen s'est dite "pas sûre d'avoir davantage de listes" qu'en 2014, mais selon elle, il y aura "davantage de listes avec de potentiels gagnants". La députée du Pas-de-Calais veut s'implanter autour de la dizaine de villes déjà conquises, dans ses bastions du Nord-Pas-de-Calais et dans le bassin Méditerranéen.

La président du parti d'extrême droite compte sur l'ouverture à des personnalités extérieures au parti, comme à Paris ou Carpentras (Vaucluse) ou à Perpignan où Louis Aliot, l'ancien compagnon de Marine Le Pen, se présente sans l'étiquette de la flamme tricolore.

À lire aussi
Un cheminot en grève (illustration) retraites
Grève contre la réforme des retraites : "Ça ne peut bénéficier qu'aux extrêmes", dit Duhamel

Le débat sur la procréation médicalement assistée (PMA) sera clef pour le Rassemblement national. Alors que l'ancienne députée Marion Maréchal, ira manifester contre le texte, sa tante n'a pas prévu de se déplacermême si elle ne votera pas la PMA "telle qu'elle est présentée".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rassemblement national Politique Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants