1 min de lecture La France insoumise

Avant son procès, Jean-Luc Mélenchon dénonce une "une exécution politique"

Le député s'est exprimé sur le procès qui l'attend la semaine prochaine en raison des violences lors des perquisitions chez lui et au siège de la France insoumise en octobre 2018.

Jean-Luc Mélenchon, président de la France insoumise, le 12 septembre 2019
Jean-Luc Mélenchon, président de la France insoumise, le 12 septembre 2019 Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Grosse colère de Jean-Luc Mélenchon à quelques jours de son procès qui se tiendra le jeudi 19 et vendredi 20 septembre. Il sera jugé en correctionnelle pour les incidents qui ont émaillé les perquisitions visant son domicile et le siège de la France insoumise en octobre dernier. C'est "une exécution politique", affirme le président du parti.

"Ce n'est ni du droit ni de la justice", considère le député des Bouches-du-Rhône dans une interview accordée au Journal du dimanche. "On a compris : ils nous convoquent dans un procès politique spectaculaire pour être condamnés", a-t-il déclaré avant d'ajouter : "Que la honte de ma condamnation retombe sur ceux qui la prononceront".

Jean-Luc Mélenchon remet clairement en cause le bon fonctionnement et l'impartialité de la Justice et sous-entend qu'il s'agit d'un coup politique. "On a vu les fuites organisées des pièces de l'instruction dans la presse, trois jours avant les élections européennes", indique-t-il à l'hebdomadaire. 

Cinq autres responsables de la France insoumise, dont les députés Alexis Corbière et Bastian Lachaud, comparaîtront au tribunal de Bobigny le 19 septembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France insoumise Jean-Luc Mélenchon Procès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants