1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean Castex, du "monsieur déconfinement" respecté à mal-aimé du gouvernement ?
1 min de lecture

Jean Castex, du "monsieur déconfinement" respecté à mal-aimé du gouvernement ?

Le Premier ministre est décrié, notamment sur les mesures liées au deuxième confinement. "Monsieur confinement" n'est plus aussi respecté que lorsqu'il était "monsieur déconfinement".

Jean Castex le 15 octobre 2020 à Paris
Jean Castex le 15 octobre 2020 à Paris
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Jean Castex, du "monsieur déconfinement" respecté à mal-aimé du gouvernement ?
01:25
Vincent Derosier - édité par Florine Boukhelifa

Depuis la mise en place du nouveau confinement, la question des commerces ouverts ou fermés est au cœur des débats. Certains dans l'opposition y voit l'impréparation du gouvernement. Dans leur viseur, le Premier ministre. "Monsieur confinement" n'est pas aussi respecté que "monsieur déconfinement", c'est pourtant la même personne.

Jean Castex découvre l'enfer de Matignon et les critiques qui vont avec. Un cadre de la majorité résume : "C'est dur d'exister pour lui. Il y a un gouvernement avec des ministres très forts, trop forts". Ces ministres sont en tout cas souvent obligés de corriger ou de préciser les annonces du chef de gouvernement. Parfois même de lui couper l'herbe sous le pied. Par exemple, Jean Castex était l'invité du journal de TF1 le dimanche 1er novembre. Pourtant, les annonces ont été évoquées un peu plus tôt par Bruno Le Maire sur BFMTV.

Un Premier ministre sous pression, obligé de jongler entre la gestion du virus et la menace terroriste. À l'Assemblée nationale, il n'y a plus beaucoup de députés pour en dire du bien. Les compliments sont eux aussi venimeux. Interrogé sur ses impressions, un ministre de haut rang a déclaré "Jean Castex ? Il se débrouille de mieux en mieux".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/