1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. INVITÉ RTL - "On est sorti du quoi qu'il en coûte", assure Gabriel Attal
1 min de lecture

INVITÉ RTL - "On est sorti du quoi qu'il en coûte", assure Gabriel Attal

"Il s'agit de désormais prendre des mesures de protection contre les Français", et ce tout en étant "dans une logique de réduction des déficits", a souligné le ministre délégué chargé des Comptes publics.

Gabriel Attal était l'invité de RTL.
Gabriel Attal était l'invité de RTL.
Crédit : RTL
Gabriel Attal est l'invité RTL de ce mardi 5 juillet
00:09:58
Gabriel Attal est l'invité RTL de ce mardi 5 juillet
00:09:58
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Marine Derquenne

Bruno Le Maire a parlé de "code d'alerte" sur les finances publiques. Le premier président de la Cour des comptes Pierre Moscovici a, de son côté, rendu un rapport en forme d'avertissement : il dit qu'il "ne faut pas de quoiqu'il en coûte inflation". Invité de RTL, le ministre délégué aux comptes publics Gabriel Attal rappelle qu'"on est sorti du quoi qu'il en coûte".


Dorénavant, "il s'agit de prendre des mesures de protection contre les Français. On a déjà commencé à en prendre, et c'est pour ça qu'on a une inflation en France qui est nettement inférieure à celle que l'on constate dans le reste de l'Europe. Parce qu'on a mis en place un bouclier sur le prix d'électricité et du gaz". Le ministre assure que Bercy "continuera à prendre des mesures pour protéger le pouvoir d'achat des Français.". "Mais on le fait dans une logique de réduction des déficits", a ajouté Gabriel Attal, estimant que l'"on peut faire les deux en même temps."

On doit maîtriser nos dépenses

Gabriel Attal

Gabriel Attal prend l'exemple de l'année 2021 où il assure que le gouvernement "a baissé le déficit de 8,9% en 2020 à 6,4%, tout en continuant de protéger les Français avec une indemnité inflation de 100 euros versée à 38 millions de Français, on a poursuivi des dispositifs de soutien aux entreprises", a-t-il continué.

"On doit maîtriser nos dépenses", souligne Gabriel Attal. Et pour cela, "il faut dépenser bien, c'est-à-dire dépenser au bon endroit pour que ce soit efficace pour soutenir les Français et pour continuer à réduire nos déficits", insiste Gabriel Attal. Mais comment baisse-t-on les déficits ? "En baissant le chômage, en faisant passer les réformes de modernisation de l'État sur les retraites par exemple, et en maîtrisant nos dépenses", explique le ministre délégué chargé des Comptes publics.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/