1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Incendies, sécheresse, éoliennes, orages : Emmanuel Macron face aux enjeux climatiques
3 min de lecture

Incendies, sécheresse, éoliennes, orages : Emmanuel Macron face aux enjeux climatiques

DÉCRYPTAGE - Face aux multiples dérèglements climatiques, le président de la République est attendu au tournant sur ses mesures écologiques.

Emmanuel Macron, le 27 juillet 2022
Emmanuel Macron, le 27 juillet 2022
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Marie-Pierre Haddad

Au delà de l'urgence. Durant la période estivale, l'Europe et la France ont été le théâtre de nombreuses conséquences du dérèglement climatique. Canicule, incendies, sécheresse, orages et inondations... Selon les données actualisées dimanche du système européen d'information sur les feux de forêts (EFFIS), le bilan provisoire des incendies dans l'Union européenne fait état de plus de 660.000 hectares brûlés depuis janvier

Ce scenario catastrophe devenu réalité provoque la colère de certaines associations écologistes. En effet, plusieurs départements ont mis en place des restrictions sur l'utilisation de l'eau. Sauf pour les clubs de golf qui ont obtenu une dérogation. Des militants de l'association Extinction Rébellion ont planté sur un terrain de golf des légumes asséchés rapporte Le Populaire du Centre

Face à cet été chaotique sur le plan environnemental, la question climatique et ses conséquences économiques, environnementales et sociétales se retrouvent au cœur du second quinquennat d'Emmanuel Macron.

Davantage de prévention pour lutter contre les incendies

Le président de la République a annoncé vouloir réunir, une fois les feux éteints, l'ensemble des acteurs des départements. Objectif affiché : réfléchir au "modèle de prévention et de lutte contre les incendies" en France. "On aura à tirer des leçons de ce qui s'est passé et nous ferons évoluer nos moyens d'action et d'anticipation", a ajouté le ministre des Comptes publics Gabriel Attal.  

À lire aussi

Une situation très critique puisque le gouvernement a annoncé la mise en place d'une "cellule incendies" d'ici une semaine. Dans un entretien à Sud OuestGabriel Attal explique vouloir "redonner un peu d'oxygène à tous ceux qui ont pâti directement des incendies". 

Pour les particuliers, un délai exceptionnel de prélèvement de l'impôt sur le revenu, une suspension des impôts locaux (taxe foncière et taxe d'habitation) concernant les logements sinistrés et une potentielle révision à la baisse des valeurs locatives, "en fonction de la dépréciation des biens" sont au programme.

Une loi "d’accélération des énergies renouvelables"

Selon les informations du Figaro, l'exécutif prévoit une loi "d’accélération des énergies renouvelables". Un moyen de "répondre à l’urgence actuelle d’atteindre nos objectifs et d’améliorer l’indépendance énergétique du pays", explique l’entourage d'Élisabeth Borne auprès du journal. Le projet de loi devrait être présenté en Conseil des ministres en septembre, puis au Parlement en octobre.

Un des articles du projet de loi prévoit l'obtention d'un tarif réduit de l’électricité pour les riverains qui vivent à proximité de centrales solaires ou de parcs éoliens. "Cet article vient ainsi créer une modalité de partage territorial de la valeur des renouvelables avec les ménages résidents via leur facture d’électricité", rapporte Le Figaro

Pouvoir d'achat et écologie

Au delà des projets de loi et autres mesures visant les énergies renouvelables, le sujet de l'écologie est aussi revenu lors de l'examen de la loi sur le pouvoir d'achat. Des mesures qui représentent "quelques miettes et beaucoup de carbone", résumait la députée EELV Sandrine Rousseau. D'après elle, cette loi ne fera "qu'accélérer la machine folle de la croissance carbonée". 
 

La France insoumise aussi a dénoncé un projet gouvernemental qui "écrase le droit de l'environnement". En cause, l'article seize qui autorise le relèvement par décret du plafond d'émissions de gaz à effet de serre. Pointé du doigt, l'exécutif assure que le cap de la neutralité carbone d'ici 2050 n'a pas changé. "Je tiens à réaffirmer l'ambition climatique du gouvernement", a martelé la ministre en charge du dossier Agnès Pannier-Runacher, qui redit sa volonté de "libérer les Français des énergies fossiles".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/