1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Incendie de Rouen : Hervé Morin évoque "un constat d'impuissance face à la rumeur"
2 min de lecture

Incendie de Rouen : Hervé Morin évoque "un constat d'impuissance face à la rumeur"

INVITÉ RTL - "Il faut que le gouvernement annonce très clairement qu'il y a un suivi épidémiologique de long terme des personnes qui ont pu être exposées" après l'incendie de Rouen estime le président de la Normandie Hervé Morin.

Hervé Morin
Hervé Morin
Crédit : LOU BENOIST / AFP
Incendie de Rouen : Hervé Morin évoque "un constat d'impuissance face à la rumeur" sur RTL
06:06
Incendie de Rouen : Hervé Morin évoque "un constat d'impuissance face à la rumeur" sur RTL
06:06
Christelle Rebière - édité par Paul Turban

La publication de la liste des produits qui ont brûlé avec l'usine Lubrizol de Rouen ne suffit pas à rassurer l'opinion. "Derrière, il faut qu'il y ait une communication avec un collège de scientifiques pour nous dire quels sont les risques, estime le président de la région Normandie Hervé Morin. Il faut que le gouvernement annonce très clairement qu'il y a un suivi épidémiologique de long terme des personnes qui ont pu être exposées.

"Il y a un constat d'impuissance face à la rumeur, aux 'fake news' et à l'inquiétude de population. Il est logique que nos compatriotes soient inquiets et veuillent des explications", explique Hervé Morin sur RTL, qui confie avoir eu des maux de gorge après s'être rendu sur le site, et avoir eu plusieurs collaborateurs malades. 

"On est dans un monde où plus personne ne croit personne, notamment lorsqu'il s'agit d'autorités politiques ou d'autorités administratives, selon l'ancien ministre de la Défense. Dès lors, si vous n'êtes pas dans l'information transparente et complète, ça ne marche pas. Dans un système où désormais le digital, l'Internet l'emporte sur tout le reste, il faut un système d'information en temps réel".  

Tirer des leçons pour l'avenir

"La France, et je ne jette pas la pierre à ce gouvernement, on n'est pas préparé à une catastrophe industrielle, ajoute le président de la région Normandie. Il y a toute une série de carences, de dysfonctionnements, une absence de méthodes. Il n'y a pas d'éducation et de formation des populations qui vivent à côté des sites classés Seveso à haut risque, comme le font certains pays avec le risque sismique".

À lire aussi

"On a très clairement des policiers qui sont intervenus le premier jour qui n'avaient aucun équipement pour assurer leur protection, on avait des conducteurs de transports collectifs qui étaient laissés pour compte", détaille Hervé Morin, ajoutant qu'"il y a toute une série d'enseignements qu'on doit tirer pour l'avenir, notamment en termes d'urbanisme.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/