2 min de lecture Rouen

Incendie de Lubrizol à Rouen : la liste des produits qui ont brûlé dévoilée

Comme promis par Édouard Philippe, la liste des produits entreposés dans "les bâtiments" de l'usine Lubrizol de Rouen "qui ont brûlé" a été dévoilée. 5.253 tonnes de produits chimiques ont été détruits dans l'incendie.

Des traces d'hydrocarbone à Rouen, le 27 septembre 2019
Des traces d'hydrocarbone à Rouen, le 27 septembre 2019 Crédit : Lou BENOIST / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et AFP

C'est une première réponse concrète après l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime). La préfecture de Normandie a publié ce mardi 1er octobre la liste des produits stockés dans les entrepôts ayant brûlé le 26 septembre, ainsi que les 479 fiches de sécurité qui "précisent les caractéristiques des produits et les risques associés, notamment en cas de combustion".

Une campagne de prélèvements (air, eau, sols, aliments...), "engagée dès le début de l'accident" sera adaptée "et si nécessaire complétée afin de procéder à une évaluation quantitative des risques sanitaires qui se déroulera pendant plusieurs semaines", précise la préfecture.

"En fonction des résultats de cette évaluation, une surveillance sanitaire adaptée sera mise en place", indique-t-elle.

5.253 tonnes de produits chimiques détruits

La préfecture de Seine-Maritime a annoncé sur son site internet que 5.253 tonnes de produits chimiques avaient été détruits dans l'incendie de l'usine Lubrizol, dont plus de 60% d'"additifs multi-usages".

À lire aussi
L'impressionnant panache de fumée lié à l'incendie de l'usine Lubrizol le 26/09/19 incendie
Lubrizol : les agriculteurs ont commencé à être indemnisés

"Tous les produits ne sont pas dangereux. La dangerosité dépend de la quantité présente, du devenir des molécules après avoir brûlé et de la manière dont on est exposé (contact cutané, inhalation, ingestion)", est-il précisé sur un des documents publiés, accompagnant la liste des produits incendiés.

Un "état habituel de la qualité de l'air" à Rouen

Édouard Philippe avait annoncé plus tôt dans la journée de mardi devant l'Assemblée nationale que la liste des produits entreposés dans "les bâtiments" de l'usine Lubrizol de Rouen "qui ont brûlé" serait dévoilée mardi après-midi par le préfet de Normandie. Le préfet "rendra publique" également "la quantité des produits qui ont brûlé", avait-il précisé, cinq jours après l'incendie sur ce site classé Seveso.

Le Premier ministre a rappelé que "depuis fin 2017 et pour des raisons de sécurité que chacun peut comprendre, la liste complète des substances présentes sur les sites Seveso n'est plus rendue publique", même si "elle est connue" par les autorités. 

Assurant que les analyses actuelles faisaient "apparaître un état habituel de la qualité de l'air", M. Philippe avait précisé que des "premiers résultats" seront disponibles "dans la journée" concernant des "analyses complémentaires" engagées "pour vérifier si des fibres d'amiante sont présentes dans l'air (...) dans un rayon de 300 mètres".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rouen Faits divers Incendie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants