2 min de lecture Gilets jaunes

"Gilets jaunes" : "Je marche sur la glace", dit Emmanuel Macron

Au premier jour de son voyage en Egypte, le chef de l'État a évoqué le grand débat national, assurant que cela ne se traduira pas seulement par des "mesures techniques".

Emmanuel Macron, en déplacement en Égypte, le 27 janvier 2019
Emmanuel Macron, en déplacement en Égypte, le 27 janvier 2019 Crédit : Ludovic MARIN / AFP
103029000663527498057
Eléanor Douet
et AFP

Depuis Le Caire en Egypte, Emmanuel Macron a assuré dimanche 27 janvier qu'il tirerait "des conséquences profondes" du grand débat national organisé jusqu'au 15 mars prochain. Et d'ajouter que cela ne se traduira pas seulement par des "mesures techniques".

"Je prends très au sérieux ce moment que nous vivons. Je ne sais pas aujourd'hui ce qu'il donnera. Ce que je sais c'est que j'en tirerai des conséquences profondes", a déclaré le chef de l'État au cours d'une rencontre avec la presse au premier jour de son voyage en Egypte.

"Des convictions vont se forger dans les prochaines semaines et mois, qui impliqueront des décisions très profondes dans différents champs, pas uniquement telle ou telle mesure technique. Je le vois comme une nouvelle étape de la transformation du pays", a-t-il ajouté. 

À lire aussi
Le président de la République Emmanuel Macron le 22 décembre 2018. Élysée
"Gilets jaunes" : ces jours où Emmanuel Macron a été ébranlé par la crise

L'objectif du grand débat est de donner un cadre aux colères et contestations

Emmanuel Macron le 27 janvier 2019
Partager la citation

Le "grand débat" a été lancé pour tenter de répondre au mouvement des "gilets jaunes", qui a vécu son acte XI samedi et qui a parfois été émaillé de scènes de violence. "Notre pays a besoin de calme et de réflexion", a estimé le président.

"L'objectif du grand débat est de donner un cadre aux colères et contestations. Lorsque les colères se coagulent et deviennent un prétexte à des violences, on ne construit rien en démocratie, on fragilise, on s'affaiblit", a-t-il expliqué au Caire. Emmanuel Macron a aussi reconnu "marcher sur la glace".

Deux nouveaux rendez-vous prochainement

Emmanuel Macron aura dans les prochains jours deux nouveaux rendez-vous dans le cadre du grand débat. Il se rendra jeudi dans un lieu qui n'a pas été indiqué et débattra vendredi avec des élus d'Outre-mer, a indiqué l'Élysée.

Le président a plaidé pour la mise en place d'"une forme plus délibérative de la démocratie" en France, qui "est une société très politique". La délibération est, selon lui, "plus féconde" que le recours au référendum, qui "déchire".

"Il y a quelque chose à inventer ensemble" pour "innover sur beaucoup de sujets", et non pour "détricoter ce qui a été fait en 18 mois" depuis le début du quinquennat, a précisé le chef de l'État, qui s'est déclaré hostile à une remise en cause de la suppression de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). "Il faut sortir" de la crise "par une redéfinition du projet français et du projet européen", a-t-il conclu. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Démocratie Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796359530
"Gilets jaunes" : "Je marche sur la glace", dit Emmanuel Macron
"Gilets jaunes" : "Je marche sur la glace", dit Emmanuel Macron
Au premier jour de son voyage en Egypte, le chef de l'État a évoqué le grand débat national, assurant que cela ne se traduira pas seulement par des "mesures techniques".
https://www.rtl.fr/actu/politique/grand-debat-macron-assure-qu-il-en-tirera-des-consequences-profondes-7796359530
2019-01-28 03:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WchesOeWhTnTCXB6DwJ68w/330v220-2/online/image/2019/0128/7796361174_emmanuel-macron-en-deplacement-en-egypte-le-27-janvier-2019.jpg