2 min de lecture Politique

Grand débat : "Soyez-libres", lance Emmanuel Macron à des élus, dont Laurent Wauquiez

Le chef de l'État a rencontré pour ce troisième acte du grand débat, Laurent Wauquiez ainsi qu'une soixantaine d'élus en préfecture de la Drôme.

>
Grand débat : "S'il vous plaît, soyez-libres", Emmanuel Macron face aux élus drômois Crédit Image : Ludovic MARIN / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
et AFP

Emmanuel Macron s'est entretenu discrètement pendant une cinquantaine de minutes avec le patron des Républicains et président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez, à Valence, avant d'écouter entre deux bouchées les doléances des maires de la Drôme.

Les sujets, qui concernent pour la plupart le quotidien de communes rurales, n'ont rien de surprenant : déserts médicaux, problèmes de mobilité, transports, ont constitué les grandes lignes de ce déjeuner-débat au format resserré.

Le Président a tenu à vanter les mérites de ce type de rencontre, qui selon lui "est une bonne façon de décanter beaucoup de sujets". Il a ensuite, micro en main, invité les élus locaux à s'exprimer, "Je suis là pour vous écouter, entendre, absorber [...] s'il vous plait, soyez libres", précisant tout de même que ce n'était pas pour lui "à proprement parler ce qu'on peut appeler le grand débat". 

Des requêtes démocratiques

Le débat a débuté vers 13 heures dans la salle Barjavel de la préfecture de la Drôme. Après avoir évoqué avec Laurent Wauquiez les entreprises locales et les problèmes de desserte ferroviaire au cours de son entretien prolongé de vingt minutes (contre trente prévues) avec le représentant de la région, Emmanuel Macron s'est vu soumettre la liste de doléances par Nicolas Daragon, le maire LR de Valence. 

À lire aussi
La démocrate Nancy Pelosi le 5 décembre à Washington Donald Trump
Destitution de Trump : Pelosi demande que soit rédigé l'acte d'accusation

"Nos concitoyens parlent du Ric, de démocratie plus consultative, ils souhaitent la reconnaissance du vote blanc, plus de services publics, la réduction du train de vie de l'État. Certains proposent des solutions plus radicales", a listé l'élu. 

L'abandon des communes rurales sur la table

Parmi les revendications les plus récurrentes de l'échange, l'isolement géographique et économique des territoires ruraux, et de certaines régions au profit des métropoles arrive en tête. "Qu'est-ce qu'on veut ? Des monstropoles d'un côté et des communes abandonnées de l'autre ?", a lancé Aurélien Ferlay, président des maires ruraux de la Drôme et maire socialiste de Moras-en-Valloire. 

L'élu a ensuite renchérit en évoquant Albert Camus pour pointer la menace de l'extrême droite face au ressentiment de nombreux Français, et au sentiment de fracture sociale présent dans ces zones délaissées. "Quand une démocratie est malade, le fascisme vient à son chevet mais ce n'est pas pour prendre de ses nouvelles", a t-il conclut.

La Drôme est le département le plus pauvre de la région où les "gilets jaunes" restent très mobilisés.

Un débat en huis clos pour éviter les critiques ?

Ce troisième débat avec les élus s'annonce plus court - 3h30 prévues - et moins médiatisé que les deux précédents de plus de 6H30 à Grand Bourgtheroulde (Eure) et Souillac (Lot).

Cette fois, l'Elysée n'a pas autorisé sa retransmission en direct par les chaînes d'info, mais le débat était retransmis en salle de presse. Les premières prestations d'Emmanuel Macron avaient reçu de vives critiques, comme celle du secrétaire général de la CGT Philippe Martinez qui a dénoncé un grand débat national mené par le gouvernement comme un "grand show de communication"

>
Emmanuel Macron se prête au jeu des questions-réponses Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Sébastien Rieussec, Fabienne Bruere / AFPTV / AFP | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Débat Laurent Wauquiez
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants