3 min de lecture Solidarité

Grand âge : Agnès Buzyn détaille les 4 axes de la mission confiée à Myriam El Khomri

DOCUMENT RTL - La mission menée par l’ancienne ministre du travail Myriam El Khomri débute mercredi 3 juillet et devra rendre ses conclusions d’ici au 15 octobre prochain. La lettre de mission, que RTL s’est procurée détaille, le "plan de mobilisation nationale en faveur de l’attractivité des métiers du grand âge".

Myriam El Khomri lors d'un meeting REM lors des élections législatives
Myriam El Khomri lors d'un meeting REM lors des élections législatives Crédit : Martin BUREAU / AFP
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Raphaël Bosse-Platière

La ministre de la Santé Agnès Buzyn avait annoncé le 28 mars dernier, sa volonté "d’engager sans délai l’élaboration d’un Plan métier en nommant une mission à cet effet". Ce plan, qui sera piloté par l’ancienne ministre du travail Myriam El Khomri, doit officiellement être lancé ce mercredi 3 juillet. 
 
Dans la lettre de mission destinée à Myriam El Khomri et que RTL s’est procurée, le constat des difficultés du secteur est d’abord rappelé. Aujourd’hui "830.000 équivalent temps plein travaillent actuellement auprès des personnes âgées en perte d’autonomie", que ce soit en Ehpad ou à domicile. Ce nombre de personnel "devrait augmenter d’environ 20% d’ici 2030, sans tenir compte des hausses d’effectifs qui seront nécessaires pour améliorer la qualité des prises en charge". Rien que pour les plus de 85 ans, le ministère de la Santé projette en effet que leur nombre pourrait passer d’1,4 million aujourd’hui à 5 millions d’ici 2060. 

Et encore, ces augmentations de personnel n’intègrent même pas la hausse d’effectifs à prendre en compte pour permettre de passer plus de temps auprès des personnes dépendantes et de mieux les prendre en compte. Des besoins évidents de personnels en plus, alors même que les métiers du grand âge n’attirent pas suffisamment de volontaires, notamment en raison des difficultés des conditions de travail et des rémunérations insuffisantes. 

La ministre de la Santé Agnès Buzyn, écrit donc à Myriam El Khomri : "Je souhaite vous confier une mission sur ce sujet majeur que vous exercerez à titre bénévole". 

Quatre axes de travail ont été établis :

- Faire évoluer les métiers et les compétences pour mieux répondre aux besoins des personnes âgées. Ce travail devra notamment prendre en compte la revalorisation du métier d’aide-soignante exerçant en Ehpad. 
- Permettre aux employeurs de recruter plus facilement le personnel dont ils ont besoin pour un travail de meilleur qualité auprès des personnes âgées. Cela passerait par d’avantage d’insertion professionnelle dans le domaine du grand âge et une campagne de communication qui pourrait mobiliser l’Education nationale, les collectivités territoriales, les pouvoirs publics et les partenaires sociaux. 
- Développer la qualité de vie au travail des professionnels du grand âge, particulièrement dans les structures du service à domicile et dans les établissements nouvelle génération qui vont se développer.
- Permettre au personnel d’envisager une carrière professionnelle en passant par exemple, d’un Ehpad à du soin à domicile. 

Des syndicats inquiets

À lire aussi
Une Caisse d'allocations familiales (illustration) noël
La prime de Noël 2019 versée le 13 décembre à 2,3 millions de Français

Les travaux de Myriam El Khomri seront remis en deux temps. Une première restitution le 16 septembre 2019, pour présenter les premières pistes de réflexion ; et un plan finalisé, un mois plus tard. « Je souhaite que vous puissiez me présenter le plan de mobilisation nationale en faveur des métiers du grand âge pour le 15 octobre 2019, en amont de la présentation du projet de loi sur le grand âge et l’autonomie, en précisant pour chacune de vos propositions les modalités et le calendrier de mise en œuvre ». 

De leur côté les représentants des professionnels du secteur rappellent dans une intersyndicale composée de l’AD-PA, CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, SUD-SOLIDAIRES, UFAS, FA-FP et l’UNSA, les attentes énormes du secteur, en urgence et sur le long terme. 

Ils écrivent qu’il "faudra augmenter le nombre de professionnel de plusieurs centaines de milliers d’emplois, revaloriser les carrières et les rémunérations dans tous les secteurs et, tout particulièrement et de façon urgente, dans l’aide à domicile et développer les modèles nouveau d’accompagnement des personnes âgées du quotidien". 

À ce stade, il n’est pas clairement fait mention dans la lettre de mission de Myriam El Khomri, d’une éventuelle augmentation des moyens financiers ou de revalorisations salariales. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Solidarité Retraites Agnès Buzyn
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants