1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Gaz à effet de serre : la France a-t-elle vraiment dépassé ses objectifs ?
2 min de lecture

Gaz à effet de serre : la France a-t-elle vraiment dépassé ses objectifs ?

FACT-CHECKING - La ministre de la Transition écologique et le président de la République ont annoncé une baisse des émissions de gaz à effet de serre en France. Des chiffres contestés, alors qu'en est-il ?

Barbara Pompili, le 16 septembre 2020
Barbara Pompili, le 16 septembre 2020
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Gaz à effet de serre : la France a-t-elle vraiment dépassé ses objectifs ?
03:08
Gaz à effet de serre : la France a-t-elle vraiment dépassé ses objectifs ?
03:08
micro générique
Jean-Mathieu Pernin

C'est une annonce qui tombe bien. Dimanche 7 février, soit trois jours avant la présentation en conseil des ministres de la loi "Climat et résilience", s’inspirant des propositions de la convention citoyenne pour le climat, Barbara Pompilli se réjouit dans une interview au JDD.
"En 2019, la France a tenu ses engagements climatiques et c'est une excellente nouvelle", déclare la ministre de la Transition écologique. Youpi ! 

Et pile au moment de la publication du journal, dimanche matin, tombe un tweet en provenance du compte de Barbara Pompilli. "Bonne nouvelle ! En 2019, la France a dépassé ses objectifs en baissant ses émissions de gaz à effet de serre de -1,7%. C'est le fruit de nos politiques". Re youpi...

Quelques heures plus tard, c’est Emmanuel Macron qui se réjouit d’un tweet : "C’est le résultat d’une écologie du concret et du progrès. C’est le fruit de nos efforts à tous." Un carnaval de youpi !

Sauf qu’il pourrait y avoir un petit excès de communication, car en avril 2020, le gouvernement a baissé l’objectif de baisse des gaz à effet de serre... Petit point d’Histoire : depuis 2015 et l’Accord de Paris, les plafonds d’émissions de gaz à effet de serre à ne pas dépasser, tous secteurs confondus, sont établis par la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC). Celle-ci est revue tous les cinq ans et doit permettre de respecter les engagements pris dans le cadre de cet accord sur le climat, notamment la neutralité carbone d’ici 2050.

Des objectifs modifiés en avril 2020

À lire aussi

Or, on s’aperçoit que si ces objectifs ont pu être dépassés, c’est parce qu’ils avaient été modifiés par la nouvelle stratégie bas carbone adoptée par le décret n°2020-457 du 21 avril 2020. Concrètement, au lieu de devoir respecter un plafond de 416 millions de tonnes équivalent CO2 (Mt/CO2) à émettre en 2019, la France s’est autorisée un plafond de 440 Mt/CO2. 

En substance, le pays a émis 437 Mt/CO2 en 2019. C’est donc mieux, mais nous sommes partis de plus bas. Comme si vous vous disiez champion du monde de ski en ne faisant que des pistes vertes, métaphore climatique du quotidien… 

Donc oui, nous avons baissé nos émissions de gaz à effet de serre avec un objectif plus réduit mais cela, selon les professionnels, n’est pas encore assez fort pour se mettre dans les clous.

Pour le gouvernement, il est tout de même important de gagner des points dans ce domaine. Une convention citoyenne dont certains membres font entendre leur déception de voir des propositions diluées, l’Etat condamné la semaine dernière pour inaction climatique... Il fallait au moins quelque chose de réjouissant avant la présentation de ce projet de loi, qui va être une bataille où chacun va vouloir avancer ses pions, pas toujours d’une manière objective. 

La loi "Climat et résilience" arrivera  en mars à l’Assemblée nationale. On devrait y installer une éolienne, car certains y annoncent une belle tempête d’intox. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/