3 min de lecture Elysée

"François Hollande a tout intérêt à rester célibataire", selon un politologue

DÉCRYPTAGE - François Hollande est désormais un Président de la République célibataire. Comment l'opinion publique va-t-elle réagir ? Faut-il envisager la venue d'une nouvelle Première dame à l'Élysée ?

François Hollande, lors de la conférence de presse à l'Elysée
François Hollande, lors de la conférence de presse à l'Elysée Crédit : AFP/ PATRICK KOVARIK
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

"Lettre de licenciement", "répudiation"... Les qualificatifs sont nombreux après l'annonce de la séparation de François Hollande et Valérie Trierweiler. C'est maintenant un chef de l’État célibataire qui occupe l’Élysée. Quel est l'impact de ce nouveau statut sur François Hollande et les conséquences pour le reste de son quinquennat ?

Au retour de son voyage à titre privé en Inde, Valérie Trierweiler ne bénéficiera plus d'un service de sécurité, ni de son cabinet actuel. D'ailleurs, la page qui lui était dédiée a déjà été effacée du site de l’Élysée. C'est officiel, il n'y a plus de Première dame dans le palais présidentiel.

Célibataire, un statut compatible avec la présidence ?

"Cette situation s'est déjà produite", rappelle Christian Delporte, spécialiste de la communication politique. "Il faut remonter à 1924 avec Gaston Doumergue pour retrouver un président à la tête du pays et célibataire. Il s'est marié seulement douze jours avant la fin de son mandat", explique-t-il.

Plus tard, Nicolas Sarkozy occupera seul pendant quelques mois l’Élysée, après son divorce avec Cécilia Attias. "Cela n'a pas joué sur son image. C'est son voyage médiatisé à Petra en Jordanie en compagnie de Carla Bruni qui a posé problème, et non pas le fait qu'il était auparavant à la tête d'un pays et célibataire", analyse le politologue Jérôme Sainte-Marie, président de l'institut de sondage Pollingvox.

Les remous de sa vie privée, un problème pour sa vie publique ?

À lire aussi
La star britannique Elton John sera ce vendredi 20 juin à l'Elysée où il sera décoré de la Légion d'honneur Santé
Sida : Emmanuel Macron et Elton John lancent un appel commun

"Les Français sont plus républicains qu'on ne le pense", note Jérôme Sainte-Marie, qui ajoute qu'ils sont "sincèrement attachés à la séparation des sphères privée et publique". Selon le politologue, la question concerne surtout le fait de savoir si sa vie privée a un impact sur ses actions publiques.

"Les Français sont indulgents en matière d'amour. Par contre, ils peuvent se sentir trahis d'un point de vue purement politique. Ils ont voté pour François Hollande et en retour, ils attendent qu'il respecte ses engagements", explique Christian Delporte. Concrètement, le chef de l’État doit réussir à séparer sa vie privée de sa vie publique et pour y parvenir, "il a intérêt à ne pas faire étalage de sa vie personnelle. S'il communique sur son bonheur, cela jouera contre lui en terme d'image", note-t-il.

Argument confirmé par un sondage BVA qui souligne que 75% des Français étaient d'accord avec le fait que François Hollande ne réponde pas aux questions concernant l'état de sa relation avec Valérie Trierweiler.

Doit-il rester célibataire jusqu'à la fin de son mandat ?

Le principal atout de François Hollande est que "les Français le trouvent sympathique et proche d'eux", estime Christian Delporte. Pour le spécialiste en communication politique, l'équation parfaite se résume ainsi : "Plus il restera célibataire, plus il donnera l'image d'être quelqu'un qui s'occupe de la politique française. Il a donc tout intérêt à rester célibataire."

Selon Jérôme Sainte-Marie, en général "le terme de Première dame est déplacé par rapport à la fonction que cela représente". Si jamais François Hollande décide d'être à nouveau accompagné de façon officielle, la future Première dame "ne devra pas lui faire de tort. Pour cela, elle devra être aussi discrète que possible", estime le politologue.

Qu'en est-il de l'électorat féminin ?

Valérie Trierweiler est restée "impopulaire" aux yeux des Français, note Jérôme Sainte-Marie, "car elle est celle qui a participé en premier lieu à l'adultère de François Hollande lorsqu'il était avec Ségolène Royal".

Pour Christian Delporte, en revanche, une "identification de l'électorat féminin à l'ancienne Première dame est envisageable. Sur Twitter, les messages de soutien adressés à Valérie Trierweiler provenaient plus de femmes que d'hommes", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Elysée François Hollande Julie Gayet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7769196694
"François Hollande a tout intérêt à rester célibataire", selon un politologue
"François Hollande a tout intérêt à rester célibataire", selon un politologue
DÉCRYPTAGE - François Hollande est désormais un Président de la République célibataire. Comment l'opinion publique va-t-elle réagir ? Faut-il envisager la venue d'une nouvelle Première dame à l'Élysée ?
https://www.rtl.fr/actu/politique/francois-hollande-a-tout-interet-a-rester-celibataire-selon-un-politologue-7769196694
2014-01-27 18:40:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/x3YkhHwDRh-wzD8QG8AZKg/330v220-2/online/image/2014/0127/7769197051_francois-hollande-lors-de-la-conference-de-presse-a-l-elysee.jpg