2 min de lecture François Hollande

Trierweiler - Hollande : Marine Le Pen dénonce la "répudiation" de l'ex-première dame

RÉACTION - La présidente du Front national Marine Le Pen a critiqué la manière dont François Hollande a annoncé sa rupture avec Valérie Trierweiler, dimanche 26 janvier.

Marine Le Pen était à Paris pour un événement organisé par la cellule parisienne du FN dimanche 26 janvier
Marine Le Pen était à Paris pour un événement organisé par la cellule parisienne du FN dimanche 26 janvier Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La présidente du Front National Marine Le Pen a critiqué dimanche ce qu'elle a qualifié de "répudiation" de Valérie Trierweiler par François Hollande, à qui elle avait pourtant apporté son soutien concernant le respect de sa vie privée. Elle y voit une raison de s'interroger sur le personnage du chef de l’État.
  
"On peut être frappés par la brutalité avec laquelle Mme Trierweiler a été répudiée, la méthode utilisée, qui finit d'ailleurs par engendrer de la sympathie à son égard", a déclaré Marine Le Pen, lors d'une conférence de presse en marge de la galette des rois de la fédération parisienne du Front national dans un cabaret près des Champs-Élysées.

Pas de statut de première dame sans "lien juridique"

"On en apprend un peu plus sur l'homme. Il est beaucoup moins bonhomme, beaucoup plus brutal, beaucoup moins imprégné des valeurs de courtoisie française que certains ne le pensent", a asséné la présidente du parti d'extrême droite.
  
Interrogée sur la nécessité d'un statut de conjoint du chef de l’État, Mme Le Pen a dit que c'était "un statut envisageable lorsqu'il y a un lien juridique". "Quand il n'y a pas de lien juridique, il n'y a aucune raison qu'un conjoint s'installe à l'Élysée et puisse avoir des moyens payés par les Français", d'après elle.

Trierweiler "pas une grande dame"

Auparavant, Wallerand de Saint-Just, candidat du FN à la mairie de Paris, avait estimé que François Hollande était "aussi infidèle dans sa vie privée que dans sa vie politique".

À lire aussi
La chronique de Laurent Gerra humour
La chronique de Laurent Gerra du 18 juin 2019

En juin 2012, Marine Le Pen avait déjà dénoncé "les histoires de slips" de François Hollande. La fille de Jean-Marie Le Pen avait estimé que Valérie Trierweiler était "peut être la première dame, mais en tout cas elle n'est pas une grande dame", en référence à son tweet de soutien à Olivier Falorni.

>
Tweet de Trierweiler : M. Le Pen dénonce des "histoires de slip"
La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Front national Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7769175695
Trierweiler - Hollande : Marine Le Pen dénonce la "répudiation" de l'ex-première dame
Trierweiler - Hollande : Marine Le Pen dénonce la "répudiation" de l'ex-première dame
RÉACTION - La présidente du Front national Marine Le Pen a critiqué la manière dont François Hollande a annoncé sa rupture avec Valérie Trierweiler, dimanche 26 janvier.
https://www.rtl.fr/actu/politique/trierweiler-hollande-marine-le-pen-denonce-la-repudiation-de-l-ex-premiere-dame-7769175695
2014-01-26 18:41:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kMvIi8CWlsvIWMOClFLpcw/330v220-2/online/image/2014/0126/7769176410_marine-le-pen-etait-a-paris-pour-un-evenement-organise-par-la-cellule-parisienne-du-fn-dimanche-26-janvier.jpg