2 min de lecture Bernadette Chirac

Rumeur Hollande-Gayet : Valérie Trierweiler enflamme Twitter

REVUE DE TWEETS - Depuis les révélations du magazine "Closer" sur la liaison de François Hollande, Valérie Trierweiler est devenue l'un des sujets les plus discutés sur le réseau social Twitter.

Valérie Trierweiler, à Cabourg, le 28 août 2013. (archives)
Valérie Trierweiler, à Cabourg, le 28 août 2013. (archives) Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Chloë Lebeau Journaliste RTL

Difficile d'y échapper : celle qui est toujours la première dame de France est au centre de la discussion publique. Depuis les révélations du magazine people Closer, vendredi 10 janvier, sur la supposée liaison de François Hollande et la comédienne Julie Gayet, Valérie Trierweiler fait l'objet de très nombreux commentaires dans les médias - chaînes de télévision, presse papier, radios, sites internet - mais aussi et surtout sur les réseaux sociaux.

Lundi 13 janvier dans l'après-midi, les mots-clefs "Valérie Trierweiler" étaient en troisième position des sujets les plus discutés sur Twitter en France, derrière deux références aux Golden Globes. Les expressions "Valérie Trierweiler" et "Trierweiler" ont été mentionnées respectivement plus de 20.000 et 34.000 fois sur les trente derniers jours, avec un très fort pic d'activité depuis le 9 janvier, selon les analyses du site Topsy.

Blagues potaches et attaques parfois violentes

Outre les chiffres, le contenu de la discussion au sujet de la "(future ex ?) première dame", comme elle est fréquemment nommée ces derniers jours, oscille entre la blague potache, le commentaire désabusé et l'attaque plus ou moins virulente, avec toutefois certains commentaires de soutien. Rapidement, le calembour "Trierweiler moins pour Gayet plus" a tiré son épingle du jeu et gagné ses galons de blague virale.

Les références historiques sont par ailleurs un thème récurrent d'amusement pour les internautes, de "la Pompadour" à la célébrissime phrase prononcée à l'hôtel de ville de Paris par le Général de Gaulle après la libération de la capitale, le 25 août 1944, en passant par un clin d’œil à Jacques et Bernadette Chirac :

À lire aussi
Brigitte Macron hôpitaux
"Pièces jaunes" - Brigitte Macron rend hommage à Bernadette Chirac : "Merci Madame"

Sans surprise, internet ironise énormément sur la capacité de nuisance de Valérie Trierweiler sur Twitter, son tweet de soutien au candidat dissident du PS Olivier Falorni, face à Ségolène Royal aux dernières élections législatives à La Rochelle, étant passé à la postérité.

Autre sujet largement discuté, le coût que représentent une Première dame et son équipe pour les finances publiques. Par ailleurs, actualité culturelle du jour oblige, certains associent les Golden Globes et la profession de Julie Gayet aux mésaventures de la compagne du président de la République :

Enfin, les utilisateurs n'oublient pas que si la Première dame serait "prête à pardonner" à François Hollande, selon un de ses proches cité par Le Parisien, elle a aussi d'autres cartes à jouer :

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bernadette Chirac Buzz internet François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants