1 min de lecture Élections européennes

Européennes : "Macron se comporte en chef de faction", déplore Bardella sur RTL

INVITÉ RTL - La tête de liste RN aux élections européennes dénonce la prise de position d'Emmanuel Macron dans cette élection. Pour lui, il ne se comporte plus comme un chef de l'État, mais comme un "chef de faction".

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Européennes : "Emmanuel Macron se comporte en chef de faction", déplore Jordan Bardella Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245_MARTICHOUX
Elizabeth Martichoux édité par Eléanor Douet

À moins d'une semaine des élections européennes, le Rassemblement national (24%) a pris l'avantage sur La République en Marche (22,5%), selon notre sondage Harris Interactive Epoka pour RTL LCI et Le Figaro. "C'est très serré (...) Nous sommes aujourd'hui en capacité de l'emporter", estime Jordan Bardella tête de liste RN.

"Emmanuel Macron reste évidemment très haut et c'est une raison de plus de se mobiliser", souligne-t-il. Car pour lui, une victoire de La République En Marche aux européennes, conforterait la politique du chef de l'État. "Il se sentirait légitimé et je crains qu'il accélère (sa politique)". 

De son côté, Emmanuel Macron a estimé que voter Rassemblement national n'avait pas de sens au vu de la faible action de ses eurodéputés au Parlement depuis 2014 (le Front national avait fait 24,86% lors de ces européennes).

"On voit bien qu'il n'est pas président de la République dans cette affaire ; il se comporte en chef de faction. Aujourd'hui, il sort de son rôle. Vous vous rappelez ce que disait le général de Gaulle* : 'un président de la République n'a vocation à être ni un chef de faction, ni un chef de clan', or c'est exactement la situation dans laquelle il se trouve", dénonce Jordan Bardella. 

À lire aussi
Marion Maréchal, le 22 février 2018 Rassemblement national
RN : Marion Maréchal voit "une opportunité" dans "l'effondrement de LR"

* La citation exacte du général de Gaulle : "Le président de la République ne saurait être confondu avec aucune fraction. Il doit être l’homme de la nation tout entière, exprimer et servir le seul intérêt national."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections européennes Jordan Bardella Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants