1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Européennes 2019 : que proposent les candidats en matière d’immigration ?
2 min de lecture

Européennes 2019 : que proposent les candidats en matière d’immigration ?

ÉCLAIRAGE - À treize jours du scrutin, la campagne officielle des européennes a débuté lundi 13 mai. Outre l'écologie, l'immigration occupe une place importante dans les programmes des candidats.

Une femme et son enfant sur un bateau Frontex, sur l'île grecque de Lesbos
Une femme et son enfant sur un bateau Frontex, sur l'île grecque de Lesbos
Crédit : STR / AFP
Européennes 2019 : que proposent les candidats en matière d'immigration ?
02:05
La rédaction de M6 - édité par Claire Gaveau

La campagne officielle des européennes est officiellement lancée. Les affiches électorales prennent place devant les bureaux de vote alors que les spots publicitaires seront prochainement diffusés. De quoi aider certains électeurs à, peut-être, faire leur choix dans cette ultime ligne droite.

Avec l'environnement, l'immigration est l'un des sujets qui préoccupent le plus les citoyens européens. En jeu ? La fermeture des frontières et l'accueil des réfugiés. Une chose est sûre, ces questions divisent clairement les candidats français. 

Dans les faits, les listes se répartissent grosso modo en deux camps. À droite, Les Républicains, Debout la France et le Rassemblement national veulent casser la libre circulation dans l'espace Schengen et rétablir les contrôles aux frontières intérieures entre les États de l'Union européenne. Objectif ? Maîtriser nationalement les flux migratoires.

Aujourd’hui nous n’accueillons pas, nous subissons

François-Xavier Bellamy, tête de liste LR

"Aujourd’hui nous n’accueillons pas, nous subissons, estime François-Xavier Bellamy, tête de liste des Républicains. Ça n’a rien à voir avec de la générosité, c'est de l’impuissance collective. C’est à cette impuissance qu’il faut mettre fin si nous voulons pouvoir accueillir vraiment", a-t-il déclaré lors d'un déplacement dans le nord de la France.

À écouter aussi


De son côté, le Rassemblement national va encore plus loin et soigne sa cible électorale à longueur de meetings. Dans son programme, Jordan Bardella souhaite mettre fin à l’arrêt de l’immigration, même légale. "Soyons très clairs, nous n'en voulons pas. Nous disons que l'immigration, ça suffit. C'est parce que nous croyons dans une France française, dans une Europe européenne, que nous refusons de donner des moyens supplémentaires à Frontex", a-t-il expliqué.

EELV et Génération.s à contre-courant

Frontex, c'est l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes que l'autre camp veut améliorer voire renforcer. La République En Marche, La France insoumise, le Parti socialiste, l'UDI souhaitent traiter l’immigration au niveau européen et ainsi renforcer les frontières à l’extérieur de l'Europe.

À contre-courant, Europe Écologie-Les Verts et Génération.s veulent continuer à accueillir des migrants. Une question de valeurs. Benoît Hamon, leader du second mouvement explique : "Il y a deux types d'Européens aujourd'hui. Il y a celles et ceux qui cherchent à protéger inefficacement les frontières d'un vieux continent déclinant et riche et celles et ceux qui croient suffisamment dans sa force pour accueillir et accorder l'hospitalité aux personnes qui sont sur le point de mourir en Méditerranée", a-t-il expliqué.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/