1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections européennes : quelle place occupe l'écologie dans les programmes ?
2 min de lecture

Élections européennes : quelle place occupe l'écologie dans les programmes ?

ÉCLAIRAGE - Véritable marqueur des élections européennes 2019, l'écologie est présente dans tous les programmes, d'Europe Écologie Les Verts au Rassemblement National, en passant par Place publique.

François de Rugy, ministre de l'Écologie, le 29 avril 2019 à l'ouverture de la conférence internationale sur la biodiversité (IPBES)
François de Rugy, ministre de l'Écologie, le 29 avril 2019 à l'ouverture de la conférence internationale sur la biodiversité (IPBES)
Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Élections européennes : l'écologie parsème les programmes
02:19
Élections européennes : l'écologie parsème les programmes
02:20
L'Edito Politique Olivier Bost
Olivier Bost - édité par Joanna Wadel

Les politiques aiment les symboles et c'est donc ce 9 mai, Journée de l'Europe, que La République en Marche a choisi pour dévoiler son programme pour les élections européennes du 26 mai prochain. La majorité dégaine ainsi sa "carte verte", faisant de l'écologie sa priorité.

Un nouvel engagement promu par Emmanuel Macron ce jeudi matin, à son arrivée au Conseil européen, en Roumanie. Le président de la République a justifié l'intérêt soudain porté aux questions environnementales par le fait que, selon lui, l'Union joue un rôle prépondérant dans "le combat écologique", notamment auprès des industriels : "L'Europe est clé si on veut pouvoir taxer les entreprises polluantes", a-t-il expliqué, se disant "convaincu que l'Allemagne finira par nous rejoindre". 

Cependant, le parti de la majorité n'est pas le seul à mettre le cap sur l'écologie. Le thème est un véritable marqueur de ces élections. Quasiment tous les programmes parlent d'écologie. 

L'écologie présente partout

Le programme le plus teinté de vert reste le canal historique, Europe Écologie Les Verts. Dans le programme de Yannick Jadot, il y a l'idée d'un "protectionnisme vert", d'une "banque européenne du climat", ou de l'objectif d'une "agriculture 100% bio". 

À écouter aussi

Des idées disséminées dans beaucoup de programmes, dans des proportions variables ; par exemple, un tiers des propositions de Raphaël Glucksmann pour Place publique et le Parti Socialiste porte sur l'écologie, quand la liste Renaissance de la majorité y consacre moins d'attention, bien que Nathalie Loiseau en fait le premier chapitre de son programme et propose une "banque du climat", la neutralité carbone "d'ici 2050" ou encore de doubler les surfaces cultivées en bio.  

De son côté, la France Insoumise défend le concept d'une "planification écologique". Pour Manon Aubry, le capitalisme est incompatible avec la sauvegarde de la planète, il faudrait donc changer de système. 

Les Républicains, quant à eux, dédient cinq de leurs 75 propositions à l'écologie : François-Xavier Bellamy propose notamment des "droits de douane" anti-pollution, ou l'objectif du "zéro carbone" d'ici 2050. L'environnement est beaucoup moins présent dans le projet du Rassemblement National. Leur concept est le "localisme", une forme de "protectionnisme" ou de "préférence nationale" sur ce qui est produit en France. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/