1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Éric Zemmour, candidat à la primaire LR ? L'idée fait son chemin chez un député

Éric Zemmour, candidat à la primaire LR ? L'idée fait son chemin chez un député

Dans un entretien à "L'Express", le député LR du Vaucluse Julien Aubert propose que le polémiste s'inscrive dans le "mécanisme de départage des Républicains".

Éric Zemmour
Éric Zemmour
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste

Éric Zemmour est-il en train de creuser un sillon au sein des Républicains ? Les intentions potentiellement présidentielles du polémiste donnent du fil à retordre à Marine Le Pen. La présidente du Rassemblement national craint que cette candidature "affaiblisse le camp national"

Du côté des Républicains, déjà en proie à une crise interne, la potentielle candidature d'Éric Zemmour fait aussi réfléchir. Dans un entretien à L'Express, le député LR du Vaucluse Julien Aubert propose que l'éditorialiste participe à la primaire de la droite

Mais avant tout quelle ligne politique incarne le polémiste ? Selon Julien Aubert, "le cœur de cet espace (politique) est composé de gens qui sont déçus du positionnement trop centriste des Républicains et de gens qui sont convaincus par certaines idées du RN sans être convaincus par Marine Le Pen", explique-t-il. Pour le député LR du Vaucluse, "sa force potentielle repose sur l'absence de candidature chez LR et le fait que Marine Le Pen ne fasse pas l'unanimité en tant que candidate". 

Éric Zemmour n'est pas au RN et peut attirer une partie de l'électorat LR

Julien Aubert

Une candidature d'Éric Zemmour pourrait réunir "les électeurs déçus par LR". "Ils n'ont pas de candidat LR, donc peuvent aller vers lui", indique-t-il. Julien Aubert dresse un constat sévère sur la stratégie électorale de son parti. "On aurait dû mettre en place un mécanisme de désignation de notre candidat, ce qui aurait calmé les doutes sur notre macron-compatibilité", regrette-t-il. 

À lire aussi

"À titre personnel, je ne souhaite pas que LR se donne comme un candidat un décalque d'Emmanuel Macron. Si j'ai à choisir aux primaires entre la copie d'Emmanuel Macron ou un candidat plus radical, je choisirai un candidat plus radical, même si je ne suis pas d'accord avec toutes les idées d'Éric Zemmour", tranche-t-il. C'est pourquoi l'élu s'interroge sur la participation d'Éric Zemmour "à un mécanisme de départage des Républicains". L'éditorialiste "a toute sa place", d'après lui. "Il n'est pas au RN et peut attirer une partie de l'électorat LR", analyse-t-il.  

Les Républicains s'activent

Les Républicains sont toujours en train d'affiner leur stratégie pour la présidentielle de 2022. Après le psychodrame en PACAles propos du numéro 2 du parti Guillaume Peltier sur Robert Ménard, Christian Jacob veut apaiser les relations au sein de sa famille politique. Selon Franceinfo, le président du parti, en concertation avec Gérard Larcher, va donc présenter une feuille de route après les élections régionales. 

"On ne peut plus attendre, il faut qu’on montre qu’on aura un candidat", explique un député à Franceinfo. Les Républicains doivent donc décider s'il est opportun d'organiser une primaire et si oui, doit-elle concerner les militants ou les sympathisants LR. Afin d'assurer le bond déroulement, le maire LR d’Antibes Jean Leonetti pourrait chapeauter le projet. "Il est rangé des vélos, il ne gère personne, donc il peut mettre du liant", explique un député. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/