1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron aux gilets jaunes : "Je veux transformer les colères en solutions"
2 min de lecture

Emmanuel Macron aux gilets jaunes : "Je veux transformer les colères en solutions"

Dans sa lettre adressée aux Français, ce dimanche 13 janvier, le chef de l'État a voulu afficher une forme d'ouverture aux "gilets jaunes" avant le grand débat national.

Emmanuel Macron le 22 décembre 2018 (illustration)
Emmanuel Macron le 22 décembre 2018 (illustration)
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Emmanuel Macron veut "transformer les colères en solutions". S'il a fait preuve d'une grande fermeté vis à vis des casseurs, qui sévissent depuis le début de la mobilisation, le chef de l'État a voulu tendre la main aux autres manifestants alors que se profile le grand débat national, organisé à partir de mardi 15 janvier.

C'est pourquoi, il invite "le plus grand nombre" de Français à prendre part à ce rendez-vous citoyen afin de faire évoluer la situation et ainsi calmer les tensions qui persistent depuis de longues semaines dans le pays.

Au total, quatre thèmes et 35 questions ont été annoncées par le président de la République. Cependant, d’autres sujets pourraient bien être abordés alors que le pensionnaire de l'Élysée écrit : "Je souhaite aussi que vous puissiez, au-delà de ce que je vous propose, évoquer n’importe quel sujet concret dont vous auriez l’impression qu’il pourrait améliorer votre existence au quotidien". 

Comment pourrait-on rendre notre fiscalité plus juste et plus efficace ?

Emmanuel Macron

Une manière pour le chef de l'État d'apporter des réponses "à des questions essentielles qui ont émergé ces dernières semaines". En première ligne ? Les impôts. "L'impôt est au cœur de notre solidarité nationale (...) Mais l'impôt, lorsqu'il est trop élevé, prive notre économie de ressources qui pourraient utilement s'investir dans les entreprises, créant ainsi de l'emploi et de la croissance", explique Emmanuel Macron. Avant de poser la question : "Comment pourrait-on rendre notre fiscalité plus juste et plus efficace ? Quels impôts faut-il à vos yeux baisser en priorité ?".

À lire aussi

Si la fiscalité est redondante dans la colère des "gilets jaunes", le président de la République entend bien aborder de nombreux autres revendications entendues dans la rue. C'est pourquoi, l'organisation de l'État ou encore la représentation citoyenne ne sont pas éludées dans ce long courrier envoyé ce dimanche 13 janvier

Ni une élection, ni un référendum

Emmanuel Macron

"Il est évident que la période que notre pays traverse montre qu’il nous faut redonner plus de force à la démocratie et la citoyenneté, écrit Emmanuel Macron, qui reconnaît que "le système de représentation doit être amélioré car beaucoup ne se sentent pas représentés à l’issue des élections".

Des sujets qui apparaissent chers aux "gilets jaunes", bien qu'Emmanuel Macron a d'ores et déjà prévenu que ce grand débat national ne serait "ni une élection, ni un référendum". Les Français sont prévenus. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/