2 min de lecture Gilets jaunes

Macron critiqué pour son séjour au ski, l'exécutif dénonce une "fausse polémique"

Benjamin Griveaux a dénoncé "une fausse polémique" après les critiques de l'opposition à l'encontre d'Emmanuel Macron, en weekend au ski alors que l'acte 18 des "gilets jaunes" a été marqué par un net regain de la violence.

Violences à Paris : Emmanuel Macron écourte son séjour dans les Pyrénées
Violences à Paris : Emmanuel Macron écourte son séjour dans les Pyrénées Crédit : LAURENT DARD / DDM / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
et AFP

"Pendant que Paris brûle, Macron fait du ski". Mitraillé par l'opposition, Emmanuel Macron a dû écourter son weekend dans les Hautes-Pyrénées alors que l'acte 18 des "gilets jaunes" a été marqué par un net regain de la violence

De retour à Paris, où il a pris part à une réunion dans la cellule de crise du ministère de l'Intérieur, le chef de l'État a dénoncé l'attitude des manifestants qui "essayent par tous les moyens (...) d'abîmer la République pour casser, pour détruire au risque de tuer". Pour lui, "tous ceux qui étaient là se sont rendus complices" du saccage d'une partie des magasins, restaurants ou d'une succursale bancaire des Champs-Élysées


Une mise au point en fin de soirée alors que l'opposition de droite a tiré toute la journée à boulets rouges sur l'exécutif alors que les photos d'Emmanuel Macron au ski, prises vendredi, tournaient en boucle dans les médias et sur les réseaux sociaux. Les Républicains ont multiplié les sorties pour dénoncer "l’incompétence" et "l'impuissance" de l'État, Marine Le Pen a dénoncé l'action des Blacks Blocs qui "violentent toujours en toute impunité".

À lire aussi
Place de l'étoile, Paris, samedi 16 mars Gilets jaunes
"Gilets jaunes" : la photo des Champs-Élysées après des scènes de chaos

Griveaux évoque une "fausse polémique"

Un tir de barrage qui a fait monter au créneau l'exécutif. "C'est une fausse polémique. Il a présidé la Cellule interministérielle de crise à Paris, et s'est évidemment tenu informé minute par minute toute la journée", a déclaré Benjamin Griveaux au Parisien samedi 16 mars, disant attendre "dans ces moments-là un peu de dignité et d'unité nationale".

Le porte-parole du gouvernement a ainsi rappelé qu'Édouard Philippe était allé soutenir les forces de l'ordre en bas des Champs-Élysées, alors qu'au même moment des magasins étaient pillés et incendiés plus haut sur la "plus belle avenue du monde".

Le chef du gouvernement a réaffirmé "l'objectif de totale fermeté" du gouvernement contre "plusieurs milliers de personnes très déterminées, qui sont là pour créer le désordre". Des soutenus par Christophe Castaner qui a évoqué des "professionnels de la casse et du désordre".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Emmanuel Macron La République En Marche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797224990
Macron critiqué pour son séjour au ski, l'exécutif dénonce une "fausse polémique"
Macron critiqué pour son séjour au ski, l'exécutif dénonce une "fausse polémique"
Benjamin Griveaux a dénoncé "une fausse polémique" après les critiques de l'opposition à l'encontre d'Emmanuel Macron, en weekend au ski alors que l'acte 18 des "gilets jaunes" a été marqué par un net regain de la violence.
https://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-gilets-jaunes-paris-sejour-au-ski-polemique-7797224990
2019-03-17 03:52:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/jv4AGQcqg2Iy8EfKMF5zpA/330v220-2/online/image/2019/0316/7797224621_000-1ep2xc.jpg