1 min de lecture Gilets jaunes

Violences à Paris : Macron veut prendre des "décisions fortes et complémentaires"

Emmanuel Macron a affirmé vouloir prendre "des décisions fortes, complémentaires" pour que les violences qui ont émaillé l'acte 18 des "gilets jaunes" à Paris "n'adviennent plus".

Emmanuel Macron arrivant au ministère de l'Intérieur, le 16 mars 2019
Emmanuel Macron arrivant au ministère de l'Intérieur, le 16 mars 2019 Crédit : Christophe Petit-Tesson / POOL / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
et AFP

Une nouvelle fois, Paris a été le théâtre de scènes de violences. De nombreux débordements ont émaillé l'acte 18 des "gilets jaunes" dans les rues de la capitale, ce samedi 16 mars.

Après avoir écourté son séjour dans les Pyrénées, Emmanuel Macron a affirmé vouloir prendre "des décisions fortes, complémentaires" pour que ces violences "n'adviennent plus", lors d'un point de situation à la cellule de crise du ministère de l'Intérieur. "Beaucoup de choses ont été faites depuis novembre mais très clairement, la journée d'aujourd'hui montre que sur ces sujets-là et ces cas-là, nous n'y sommes pas", a ajouté le chef de l'État, estimant que "tous ceux qui étaient là se sont rendus complices" du saccage des Champs-Élysées.

Sur Twitter, le président de la République a également dénoncé le comportement de ces manifestants. "Ce qu’il s’est passé aujourd'hui, ça ne s’appelle plus une manifestation. Ce sont des gens qui veulent détruire la République, au risque de tuer".

À lire aussi
Édouard Philippe le 15 février 2019 Gilets jaunes
"Gilets jaunes" : interdiction de manifester, amendes... Les annonces de Philippe

Paris était annoncé comme l'épicentre de la contestation et pendant plusieurs heures tout s'est déroulé sur la célèbre avenue. Autour de la place de l'Étoile, vers laquelle 10.000 manifestants avaient convergé, la tension est rapidement montée en fin de matinée avant que de nombreux incendies ne soient déclenchés. 

237 interpellations

Quelque 237 personnes ont été interpellées, selon un bilan communiqué vers 19h30 par le préfecture de police de Paris. Le parquet de Paris a fait état de 144 personnes en garde à vue


Quelque 32.300 personnes ont manifesté samedi dans toute la France dont 10.000 à Paris, à l'occasion de l'acte 18 des "gilets jaunes", selon des chiffres du ministère de l'Intérieur régulièrement contestés par les participants. Des chiffres malgré tout en hausse par rapport à l'acte 17, qui avait mobilisé 28.600 personnes dont 3.000 à Paris.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Emmanuel Macron Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797224873
Violences à Paris : Macron veut prendre des "décisions fortes et complémentaires"
Violences à Paris : Macron veut prendre des "décisions fortes et complémentaires"
Emmanuel Macron a affirmé vouloir prendre "des décisions fortes, complémentaires" pour que les violences qui ont émaillé l'acte 18 des "gilets jaunes" à Paris "n'adviennent plus".
https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-violences-paris-acte-18-emmanuel-macron-7797224873
2019-03-16 23:37:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/sxl35EIZb2Nqy0ON25w38A/330v220-2/online/image/2019/0316/7797224893_emmanuel-macron-arrivant-au-ministere-de-l-interieur-le-16-mars-2019.jpg