1 min de lecture Gouvernement

Élisabeth Borne : une technicienne hors pair passée par la gauche

PORTRAIT - François de Rugy a démissionné le 16 juillet. Élisabeth Borne, jusqu'ici ministre des Transports, le remplace. La technicienne, autrefois anti-écolo, est réputée pour sa maîtrise des dossiers.

>
Qui est Élisabeth Borne ? Crédit Image : GERARD JULIEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Marie-Bénédicte Allaire
Marie-Bénédicte Allaire édité par Paul Turban

La nouvelle est tombée un peu avant minuit, une heure peu habituelle pour un remaniement. Si tôt démissionné, le ministre de la Transition écologique est remplacé par Élisabeth Borne, la ministre des Transports. Elle conserve ce premier portefeuille en plus de celui laissé vacant par François de Rugy, mis en cause pour son train de vie de parlementaire, puis de ministre. 

Élisabeth Borne est un des piliers du gouvernement. Elle connaît ses dossiers transports sur le bout des doigts, capable de dire depuis combien de temps on attend la construction d'une bretelle de contournement dans tel ou tel département. Voix grave et posée, la polytechnicienne et ingénieur des Ponts et chaussées est une technicienne hors pair

Après plusieurs postes dans des cabinets ministériels socialistes, elle a rejoint la SNCF en 2002. Guillaume Pépy, le patron de l'entreprise ferroviaire, la décrit comme hyper-exigeante vis-à-vis d'elle-même et des autres. Elle a ensuite été la deuxième femme à diriger la RATP, l'entreprise des transports parisiens. 

D'anti-écolo à ministre de la Transition écologique

Son passage à la mairie de Paris, durant le mandat de Bertrand Delanoë, a été marqué par le projet de tour triangle, qui lui a donné une image d'anti-écolo. Mais elle a depuis verdi son profil, comme directrice de cabinet de Ségolène Royal au ministère de l'Écologie. 

À lire aussi
Grève SNCF (illustration) grève SNCF
Grève à la SNCF : les syndicats de cheminots appellent à amplifier la mobilisation dès lundi

C'est Emmanuel Macron qui l'a poussée dans l'arène politique en la nommant ministre des Transports en mai 2017. À son actif notamment, un bras de fer avec les syndicats de la SNCF. Elle s'y montre solide et habile ce qui lui vaut cette promotion à la tête du ministère de la Transition écologique. On la disait tentée par une candidature aux élections municipales en Normandie, mais elle devra peut-être attendre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Politique Élisabeth Borne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants