2 min de lecture Nathalie Kosciusko-Morizet

Paris : la Tour Triangle divise au-delà des clivages traditionnels

DÉCRYPTAGE - La construction de la Tour Triangle sera soumise au vote du Conseil de paris lundi 17 novembre. Un projet clivant, auquel sont opposés les Verts, le Centre et une majeure partie des élus de droite.

Nathalie Kosciusko-Morizet au Conseil de Paris, le 5 avril 2014
Nathalie Kosciusko-Morizet au Conseil de Paris, le 5 avril 2014 Crédit : AFP / JOEL SAGET
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

Paris va-t-elle accueillir un nouveau gratte-ciel ? Le projet de la Tour Triangle est examiné ce lundi 17 novembre par la Conseil de Paris. L'issue du vote est incertaine, tant cette construction ardemment défendue par Anne Hidalgo divise les élus.

Le projet, porté par la société Viparis via la SCI Tour Triangle, prévoit la construction au cœur du Parc des Expositions de la porte de Versailles d'une tour de 180 mètres de haut offrant pour l'essentiel des bureaux.

À droite, la chef de file de l'opposition, Nathalie Kosciusko-Morizet, a fait de ce chantier son cheval de bataille. La candidate malheureuse de mars dernier rassemble autour d'elle tous les opposants, qui vont des Verts jusqu'au centre en passant par le Parti de Gauche. Selon les familles politiques, certains dénoncent un projet énergivore, d'autre soutiennent que le bâtiment pourrait défigurer la ville. 

Pourtant, l'UMP était favorable à la Tour Triangle, et ce jusqu'en juillet 2013, rappelle Pierre Lellouche, qui votera en faveur de la construction, et donc à l'encontre des consignes de son parti. 

À lire aussi
François Bayrou, le 21 juin 2017 gouvernement
Remaniement : quel rôle François Bayrou a-t-il joué ?

De son côté, le Parti socialiste soutient que les travaux vont générer 5.000 emplois, et autant une fois le site terminé. La mairie défend un lieux "accessible à tous" et permettant d'accueillir des services publics, notamment une crèche et un centre de santé.

Un vote qui s'annonce serré

Arithmétiquement, l'exécutif municipal n'a pas la majorité sur le projet de Tour Triangle, les Verts, le centre, l'UMP et le PG y étant opposés, ainsi que l'adjoint aux Sports Jean-François Martins (ex-MoDem). Cette coalition totalise 88 voix sur 163. Mais plusieurs élus UMP, tels que Jérôme Dubus, Pierre Lellouche ou Dominique Tiberi ont fait savoir publiquement leur intention de voter pour la tour. 

Anne Hidalgo a plaidé lundi matin lors d'une rencontre avec la presse pour un vote à bulletin secret, si ce secret doit permettre aux élus de "s'exprimer en liberté". Les Verts et l'UMP ont par le passé eux-mêmes demandé des votes secrets, comme sur le stade Jean-Bouin, a souligné l'entourage de l'ancienne adjointe de Bertrand Delanoë.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nathalie Kosciusko-Morizet Anne Hidalgo Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants