1 min de lecture Politique

Elections municipales à Paris : le PCF avec le PS dès le premier tour

Ian Brossat, porte parole du Parti communiste et adjoint au Logement à la mairie de Paris, a confirmé son alliance avec le Parti socialiste dès le premier tour des élections municipales de 2020 à Paris.

Selon Ian Brossat, "pour gagner ces élections, il faut d'abord mobiliser l'électorat de gauche dès le premier tour".
Selon Ian Brossat, "pour gagner ces élections, il faut d'abord mobiliser l'électorat de gauche dès le premier tour". Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Charles Deluermoz et AFP

"Les discussions ont abouti. Nous présenterons des listes communes dès le premier tour". Dans un entretien au Parisien, jeudi 12 décembre, le chef de file des communistes parisiens et actuel adjoint au Logement à la mairie de Paris Ian Brossat a assuré que le Parti communiste allait s'allier avec le Parti socialiste (PS) dès le premier tour des élections municipales de 2020 à Paris.

Après des semaines d'âpres discussions, les deux partis, partenaires dans la capitale depuis 2001, vont donc continuer à mener bataille commune en mars prochain. Cet accord doit cependant encore être soumis au vote des militants du PCF les 18, 19 et 20 décembre.

Le PS de la maire sortante Anne Hidalgo, dont la candidature à un deuxième mandat ne fait guère de doute, avait déjà trouvé un accord avec le mouvement Génération.s. Egalement dans la majorité actuelle, les écologistes d'EELV ont en revanche choisi de présenter leur propre candidat au premier tour, David Belliard.

Les Verts "dirigent Paris avec nous. Je les entends souvent critiquer le bilan de la municipalité. C'est pourtant leur bilan aussi. Quand ils le critiquent, ils se critiquent eux-mêmes", a déploré Ian Brossat auprès du Parisien, estimant le "risque réel" que les écologistes s'allient avec le candidat dissident LREM Cédric Villani.

À lire aussi
Benjamin Griveaux était l'invité de RTL Benjamin Griveaux
Municipales à Paris : Griveaux préconise "une prime à la conversion écologique"

"Ma conviction, c'est que pour gagner ces élections, il faut d'abord mobiliser l'électorat de gauche dès le premier tour, a encore ajouté Ian Brossat. Notre vrai adversaire, c'est Benjamin Griveaux (LREM). Il est le candidat du tout marché et du tout bagnole. Il faut l'empêcher de faire main basse sur Paris."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Élections municipales Parti communiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants