2 min de lecture Élections municipales à Paris

Municipales à Paris : le MoDem veut supprimer "une entrée de périphérique sur cinq"

Malgré les trois mises en examen de François Bayrou, Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard, le MoDem continue de faire campagne à Paris et a fait une proposition pour "supprimer une entrée de périphérique sur cinq".

Du matériel pour les élections municipales (Illustration)
Du matériel pour les élections municipales (Illustration) Crédit : AFP / Archives, THIERRY ZOCCOLAN
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

Les élections municipales de 2020 approchent et, à Paris, le MoDem ne chôme pas, malgré les récentes mises en examen de François Bayrou, Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard. Le parti travaille actuellement sur un rapport de 66 pages avec des propositions pour "Réconcilier Paris". Le MoDem parle notamment de "décentraliser" les pouvoirs de la mairie ou encore "supprimer une entrée de périphérique sur cinq".

Le parti centriste écrit dans ce rapport que "la gouvernance doit être revue pour permettre de mieux associer les élus (...) à l'administration de la ville". Ce dossier devrait être présenté aux candidats Benjamin Griveaux (LREM), Cédric Villani (dissident LREM) et Pierre-Yves Bournazel (centre-droit) "dans les prochains jours" selon l'élue Maud Gatel.

Le MoDem parle donc de "décentraliser" aux maires d'arrondissement, entres autres, la gestion des politiques de proximité telles que "la propreté", "l'octroi et le contrôle des subventions aux associations locales".

Pour "élargir Paris", les élus s'interrogent également sur le périphérique et veulent réfléchir sur l'évolution "des portes de Paris, et la question des jonctions, notamment piétonnes, cyclables et de transports en commun".

L'espoir d'un large rassemblement contre Hidalgo

À lire aussi
Agnès Buzyn, le 15 mars 2020 élections municipales
Coronavirus et municipales : Agnès Buzyn confie ses regrets et son amertume

Maud Gatel, élue du XVe arrondissement de Paris, a assuré poursuivre les discussions avec Benjamin Griveaux, mais aussi Cédric Villani et Pierre-Yves Bournazel.  Elle espère "un rassemblement large pour une alternative à Anne Hidalgo", car si "le rassemblement ne suffit pas à l'emporter, la division suffit à perdre". 

Personne n'a occulté le fait que le MoDem rencontre quelques soucis judiciaires ces derniers jours, avec plusieurs de ses membres mis en examen. Parmi eux, François Bayrou, mais aussi la vice-présidente, Marielle de Sarnez, et l'ex-eurodéputée Sylvie Goulard pour de présumés emplois fictifs. "C'est un sujet judiciaire", a balayé Maud Gatel. Pour elle, aux municipales, "tout le monde veut faire alliance avec le MoDem".

La semaine dernière, l'ancien élu MoDem et actuel adjoint en charge du Tourisme et des Sports auprès de la maire de Paris, Jean-François Martins, avait appelé le parti centriste à rejoindre la plateforme de soutien à Anne Hidalgo, "Paris en Commun". Une main tendue à laquelle Maud Gatel a jugé qu'il est "inutile de répondre".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales à Paris MoDem Mise en examen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants