2 min de lecture Édouard Philippe

"Édouard Philippe va devoir rehausser des mesures qui ne sont pas puissantes", selon Olivier Bost

ÉDITO - Après les annonces, les mesures. Le gouvernement se met donc au boulot : Édouard Philippe reçoit en séminaire ses ministres afin de mettre en place les annonces faites par Emmanuel Macron.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura iTunes RSS
>
"Édouard Philippe va devoir rehausser des mesures qui ne sont pas puissantes", selon Olivier Bost Crédit Image : Lionel BONAVENTURE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Marie-Pierre Haddad

Le gouvernement se met au travail ce lundi 29 avril pour mettre en musique les annonces du président de la République. Et ce n'est pas seulement de la mise en musique. Il y a deux  défis qui attendent le gouvernement. Le premier est de renforcer les annonces d'Emmanuel Macron. Il n'y a pas eu "d'effet waouh". Le Président n'a pas renversé la table.

Il avait pourtant juré que plus rien ne serait jamais comme avant. Même en y regardant de près, il est difficile de trouver la trace de cette promesse présidentielle dans les annonces de la semaine dernière. Il n'y a pas de révolution. Les ministres ont donc plus qu'un service après-vente à assurer. Ils vont devoir rajouter un peu de sel sur un plat qui manque de goût.

Édouard Philippe va devoir rehausser des mesures qui ne sont pas franchement puissantes, comme il l'avait annoncé. Mais 10 milliards de plus en réductions d'impôts et en nouvelles dépenses, ce n'est pas rien quand même ?

Des mesures restées floues

À lire aussi
Emmanuel Macron, le 20 septembre 2018 gouvernement
Macron sur Rugy : "Je ne prends pas de décision sur la base de révélations"

Ce n'est pas rien, ça ne sera pas rien non plus de les financer. Non, le problème c'est que tout ça risque de s'estomper très vite. Les baisses d'impôts ou l'augmentation des prestations, c'est Emmanuel Macron qui le dit, ceux qui en profitent les empochent et ne disent rien, ceux qui n'y ont pas droit râlent.

L'effet déceptif, comme dirait Édouard Philippe est important. Il y a aussi beaucoup de mesures qui sont restés très flous et que vous avez sans doute déjà oubliées. Je vous donne un exemple : le conseil de défense écologique. Si j'ai bien compris, c'est un "conseil des ministres bis". Un comité théodule, comme disait le général de Gaulle.

On peut faire tous les comités et toutes les consultations qu'on veut, à la fin, tout dépend quand même des ambitions d'Emmanuel Macron en matière d'écologie. Si c'est pour refaire éternellement le Grenelle de l'environnement, ce n'est pas utile.

Tout mettre en musique, un travail de titan

Donc rien de tout ça ne relance le quinquennat d'Emmanuel Macron ? Je ne sais pas s'il le relance, mais en tout cas il va l'occuper. C'est bien ce que vont faire les ministres réunis toute la journée d'aujourd'hui. Ils vont plancher pour remplir à ras bord le calendrier des semaines et des mois à venir. Tout mettre en musique, c'est un travail de titan, d'après un conseiller d'Édouard Philippe

Le menu du Président est certes un peu fade mais il est copieux. De quoi occuper et embouteiller l'Assemblée nationale pour un moment. Autre objectif du gouvernement : aller vite ! Oui, un classique. Ce qui est peu moins classique pour Emmanuel Macron, c’est de mettre un plus en avant, les ministres. 

Emmanuel Macron retrouve aussi un vieux fonctionnement de la Vème République

Partager la citation

C’est à leur demande, d’ailleurs, nous a confié l’un d’entre eux. Emmanuel Macron retrouve aussi un vieux fonctionnement de la Vème République. Son premier ministre n'est pas seulement un collaborateur, comme le disait Nicolas Sarkozy de François Fillon. Le Premier ministre peut aussi lui permettre de ne pas être première ligne sur tous les sujets et ne pas concentrer sur lui tous les énervements.

Emmanuel Macron a donc surtout remis un peu d'ordre dans son propre fonctionnement. Parler d'acte 2 du quinquennat est très largement exagéré. C'est en fait l'agenda 2019/2020 d'un Premier ministre qui sera un peu plus exposé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Édouard Philippe Emmanuel Macron La République En Marche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797522720
"Édouard Philippe va devoir rehausser des mesures qui ne sont pas puissantes", selon Olivier Bost
"Édouard Philippe va devoir rehausser des mesures qui ne sont pas puissantes", selon Olivier Bost
ÉDITO - Après les annonces, les mesures. Le gouvernement se met donc au boulot : Édouard Philippe reçoit en séminaire ses ministres afin de mettre en place les annonces faites par Emmanuel Macron.
https://www.rtl.fr/actu/politique/edouard-philippe-va-devoir-rehausser-des-mesures-qui-ne-sont-pas-puissantes-selon-olivier-bost-7797522720
2019-04-29 07:40:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IH3Mq22y12qVhk8RYxmd3Q/330v220-2/online/image/2019/0429/7797522776_edouard-philippe-le-18-avril-2019.jpg