1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - Œuvres d'art vandalisées : "C'est totalement absurde", s'insurge Alba Ventura
1 min de lecture

ÉDITO - Œuvres d'art vandalisées : "C'est totalement absurde", s'insurge Alba Ventura

UN POINT C'EST TOUT - Plusieurs militants écologistes ont dégradé des œuvres d'art pour faire passer des messages militants.

Des militants écologistes ont jeté de la soupe sur les "Tournesols" de Van Gogh à la National Gallery de Londres
Des militants écologistes ont jeté de la soupe sur les "Tournesols" de Van Gogh à la National Gallery de Londres
Crédit : Capture Twitter
ÉDITO - Vandalisme d'œuvre d'art : "J'ai du mal à comprendre leur combat", déplore Alba Ventura
00:01:36
UN POINT C'EST TOUT - Plusieurs militants écologistes ont dégradé des œuvres d'art pour faire passer des messages militants.
00:01:36
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Alexandre Bozio

Depuis plusieurs semaines, des actes de vandalisme ont été effectués au nom de l'écologie, notamment dans des musées. Il faut que cela s'arrête, car c'est totalement absurde. Il y a tout d'abord eu ces deux gamines, qui ont fait un buzz mondial en s'en prenant aux Tournesols de Van Gogh à coups de soupe à la tomate. Ce jeudi, c'était aux Pays-bas contre le tableau La Jeune Fille à la perle de Vermeer. Un militant écologiste s'est collé le front contre le tableau. On aurait franchement dû le laisser là

C'est d'ailleurs ce qui s'est passé en Allemagne au musée Porsche. Des activistes s'étaient collés les mains au sol, mais le propriétaire a éteint la lumière, baissé le chauffage et il est parti en week-end. Les écolos sont restés en plan 42 heures. C'est tout ce qu'ils méritent. 

Ils s'en sont pris à la fondation Perce-Neige en dégradant des voitures dans un espace payant du mondial de l'automobile, dont les sommes étaient reversées à l'association. Franchement, j'ai toujours du mal à comprendre leur combat et je ne suis pas la seule, je crois. On pouvait critiquer Greenpeace, mais il y avait un vrai engagement du temps de l'ONG. Ils partaient en zodiac se confronter aux chasseurs de baleines, partaient en guerre contre les essais nucléaires à Mururoa. Moi, je leur dis à ces activistes, prenez des risques, de vrais risques pour l'écologie. 

Le pire, c'est que ma colère les sert encore. À chaque fois qu'on diffuse leurs images sur Twitter, cela les stimule. Ils ont réussi à nous instrumentaliser. C'est la dernière fois que j'en parle. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire