1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - Budget 2023 : l'emprunt de 270 milliards d'euros, " un montant record" selon François Lenglet
2 min de lecture

ÉDITO - Budget 2023 : l'emprunt de 270 milliards d'euros, " un montant record" selon François Lenglet

Bercy a présenté lundi 26 septembre le budget 2023 pour la France. Le pays va notamment emprunter 270 milliards d'euros pour financer son déficit.

Bruno Le Maire et Gabriel Attal lors de la présentation du budget 2023, lundi 26 septembre 2022.
Bruno Le Maire et Gabriel Attal lors de la présentation du budget 2023, lundi 26 septembre 2022.
Crédit : Emmanuel DUNAND / AFP
ÉDITO - Budget 2023 : l'emprunt de 270 milliards d'euros, "un montant record" selon François Lenglet
00:03:15
LENGLET-CO - Budget 2023 : l'emprunt de 270 milliards d'euros, "un montant record" selon François Lenglet
00:03:15
François Lenglet - édité par Baptiste Marin

270 milliards d'euros. C'est le montant que la France va emprunter l'année prochaine afin de financer son déficit, 155 milliards, et renouveler ainsi des emprunts de la dette publique qui arrivent à échéance. Une somme difficile à imaginer. Si vous comptez un euro toutes les secondes, il faudrait 8.370 années pour arriver à 270 milliards. 

Ce montant est un record pour la France. La charge de la dette publique elle-même, c’est-à-dire le montant des intérêts que le Trésor français verse à ses créanciers, va dépasser les 50 milliards en 2023. Une somme proche du premier budget de la nation, celui de l’Éducation Nationale. Et encore, les prévisions de taux d’intérêt de Bercy sont assez optimistes. 
 
Le ministère table en effet sur des taux d’intérêt pour l’État à 2,5% en janvier prochain. Ils étaient déjà à 2,7% lundi après-midi. Et la tendance est à la hausse rapide. Pour vous donner une idée du mouvement, on était à moins de 1,5% il y a deux mois seulement.

Avec de tels montants empruntés, la France se met à la merci d'une crise de financement, autrement dit le risque de voir de la méfiance de la part des investisseurs qui refuseraient de prêter. Cette situation arrive au Royaume-Uni depuis deux jours après la présentation d'un budget très déficitaire. Du coup, c’est la livre Sterling qui s’effondre. L’euro nous protège d’un tel destin, mais pas de la hausse des taux d’intérêt.

Le déficit est-il si grave ?

L’année prochaine, l'État va recevoir 345 milliards en impôts et recettes diverses. À l'inverse, il va dépenser 500 milliards. Le déficit est donc de 155 milliards. Il représente 45% des recettes, une somme considérable. Les dépenses et les recettes sont désormais complètement déconnectées les unes des autres. 

À écouter aussi

La crise énergétique explique en partie ce déficit. Sans les dépenses du bouclier tarifaire, le déficit serait quand même au-dessus des 100 milliards. Les deux années précédentes, il y avait la crise sanitaire. En vérité, nous avons pris collectivement pris des habitudes de dépenses démesurées. Et ce budget ne fait rien pour les contrarier. 

De l'argent dans les caisses avec la réforme des retraites ?

La réforme des retraites n'est même pas encore faite. Ensuite, les ordres de grandeur ne sont pas du tout les mêmes. Elle rapportera au mieux 15 milliards par an, seulement au bout de dix ans. À condition que cet argent ne soit pas dépensé dans autre chose, comme le financement de la dépendance par exemple. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire