3 min de lecture Coronavirus

VIDÉO - Coronavirus : Olivier Véran veut "éviter une épidémie dans l'épidémie"

ÉCLAIRAGE - Le ministre de la Santé a expliqué que "le virus circule beaucoup et un peu plus chaque semaine". Il considère les variants "comme des nouveaux virus".

Olivier Véran, le 16 janvier 2021
Olivier Véran, le 16 janvier 2021 Crédit : Bertrand GUAY / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Le point sur la situation sanitaire. Olivier Véran prend la parole, ce jeudi 28 janvier pour "partager la base des données scientifiques sur laquelle on va prendre nos décisions". Une nouvelle fois, l'exécutif cherche à faire "de la pédagogie", pour rassurer les Français et éteindre les polémiques. "Je veux vous donner en toute transparence les informations pour vous permettre de cerner les enjeux du moment", a-t-il expliqué. 
  
Alors qu'un nouveau confinement était présenté en fin de semaine dernière comme probable, voire inéluctable, Emmanuel Macron a temporisé, disant vouloir attendre les résultats du couvre-feu à 18 heures avec deux semaines de recul, soit ce week-end, et des données sur la propagation des variants anglais et sud-africain plus contagieux

Olivier Véran a, quant à lui, indiqué que "le couvre-feu a un impact mais il n'est pas suffisant face aux variants". Pour lui, ces variants sont "comme des nouveaux virus, appelant de nouvelles mesures pour nous protéger".

Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Véran

Olivier Véran a indiqué que la France ne se trouvait pas "dans une vague épidémique". "Une vague, c'est quand le virus se diffuse de façon exponentielle comme au printemps dernier et qu'il emporte tout sur son passage", a expliqué le ministre de la Santé. 

Cependant, il a ajouté que le "virus circule à un niveau élevé". "Il diffuse plus vite chaque semaine. Nous sommes sur un plateau montant, avec un peu plus de 20.000 cas positifs diagnostiqués par jour", a-t-il détaillé. Pour rappel, à l'automne, la France enregistrait 50.000 cas quotidiennement. Olivier Véran a pointé la tendance qui se dessine. Le nombre contaminations "augmente de 10% par semaine en moyenne depuis trois semaines".

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus en France : 300 morts à l'hôpital, hausse des cas en réanimation

Affichant une volonté de transparence, le ministre de la Santé a indiqué vouloir "éviter une épidémie dans l'épidémie". Les variants changent la donne dans la gestion de la crise épidémique. Ils sont "comme des nouveaux virus, appelant de nouvelles mesures pour nous protéger", a indiqué le ministre.

Retrouvez sa prise de parole minute par minute

14h10 - Sans évoquer un "confinement serré", Olivier Véran indique que "le couvre-feu s'estompe". "J'ai émis des propositions, nous avons échangé longuement autour du président et du premier ministre lors du Conseil de défense", a-t-il indiqué sans dévoiler le contenu des conversations.

Pourquoi le couvre-feu à 18 heures n'est-il pas plus efficace ? "Il y a une contamination qui est 'difficile' à éviter : la contamination familiale. Il y a des contaminations liées à la pratique professionnelle", a répondu Olivier Véran. "Le couvre-feu a un impact mais il n'est pas suffisant face aux variants", ajoute-t-il

14h07 - Le paramètre "positif est la vaccination des personnes vulnérables", souligne le ministre de la Santé. Le paramètre "qui nous inquiète" sont "les variants de ce virus", rappelle-t-il.

"Ce que nous voulons éviter c'est une épidémie dans l'épidémie", explique Olivier Véran qui considère ces variants "comme des nouveaux virus, appelant de nouvelles mesures pour nous protéger".

14h04 - "Les décisions prises depuis un an ont toujours été fondées sur un critère sanitaire (...) Ces deux dernières semaines, la situation a encore évolué. Il y a plus de cas graves qui nécessitent plus de soins (...) 250 patients en moyenne sont admis chaque jour en réanimation en France. C'était 170 en décembre", détaille Olivier Véran.

14h03 - "Nous ne sommes pas à proprement parlé dans une vague épidémique (...) Mais le virus circule à un niveau élevé", déclare Olivier Véran. "Le virus circule beaucoup et un peu plus chaque semaine (...) Aujourd'hui, la dynamique épidémique s'est progressivement équilibrée", ajoute-t-il.
14h02 - Olivier Véran prend la parole. "Je veux vous donner en toute transparence les informations pour vous permettre de cerner les enjeux du moment", explique-t-il. 

13h45 - Bonjour à tous et bienvenue dans ce live consacré au point presse d'Olivier Véran.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Olivier Véran Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants