1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Démission de Gérard Collomb : pourquoi a-t-il tenu tête à Emmanuel Macron ?
2 min de lecture

Démission de Gérard Collomb : pourquoi a-t-il tenu tête à Emmanuel Macron ?

DÉCRYPTAGE - Les relations se sont vite dégradées entre Emmanuel Macron et Gérard Collomb. Quels ont été les éléments déclencheurs pour l'ex-ministre de l'Intérieur qui a présenté deux fois sa démission, en 24 heures ?

Gérard Collomb et Emmanuel Macron, le 6 février 2018
Gérard Collomb et Emmanuel Macron, le 6 février 2018
Crédit : BENOIT TESSIER / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad

Mais que s'est-il passé entre Emmanuel Macron et Gérard Collomb ? De duo dynamique lors de la campagne présidentielle à couple politique en crise au sein de l'exécutif, les deux hommes politiques semblent avoir multiplié les maladresses et les incompréhensions ces derniers jours.

Démission, refus, nouvelle démission... Finalement, Gérard Collomb quitte le gouvernement et l'intérim est assuré par Édouard Philippe. Une fin précipitée qui laisse un arrière-goût d'incompréhension. Pourquoi le ministre de l'Intérieur a-t-il annoncé si tôt sa candidature pour les municipales à Lyon ? Pourquoi a-t-il attendu deux semaines avant de démission ? Pourquoi Emmanuel Macron a refusé cette démission ?

Autant de questions qui laissent place à beaucoup d'hypothèses, de la part de l'opposition. Invité à l'antenne de RTL ce mercredi 3 octobre, Éric Ciotti estime qu'"il s’est surement passé quelques chose. L’affaire Benalla a sans doute laissé des cicatrices profondes entre les deux hommes. La violence des propos de Gérard Collomb contre le président, lorsqu'il dit que le pouvoir manque d'humilité, est sévère mais lucide".

Redevenir le maître des horloges

Une réelle rupture s'est donc produite à la tête de l'État. D'après Le Parisien, "tout s'est noué en 24 heures". Un des soutiens de Gérard Collomb confie au journal avoir "compris qu'il y avait eu quelque chose ce week-end de l'ordre de l'intime". Selon leurs informations, l'épouse du ministre, Caroline Collomb, lui aurait dit : "Tu ne peux pas rester". 

À lire aussi

Comme Emmanuel Macron, l'ancien maire de Lyon a souhaité être "le maître des horloges". "Il a eu, depuis très longtemps, l’habitude d’être le seul maître à bord, le baron dans son fief. Être en position subalterne vis-à-vis du président et du Premier ministre, il ne le vivait pas bien. Il a voulu être maître du jeu, des horloges", analyse un fidèle.

D'après un ponte de la macronie, "Gérard est triplement sou pression : extrêmement fatigué, dépressif et poussé par sa femme à partir. Il est en mode : 'J'envoie tout balader'. Il est à bout. 

Éviter de perdre la main sur Lyon

Un autre facteur a pu rentrer en compte dans l'esprit de Gérard Collomb : Lyon. Un "puputsch", comme le dit un conseiller du pouvoir dans Le Parisien, serait en train de couver au sein de son fief. "'Il y avait le feu à la baraque'. Collomb est rentré 'traumatisé d’un meeting samedi dans sa ville', raconte un cadre REM".

Selon une source proche du dossier à l'AFP, le meeting de La République en Marche samedi à Villeurbanne a été un point de basculement. "Il a rencontré beaucoup d'élus et il a compris que sans lui, ça se passait bien au final". "Il avait un scénario public de retour au printemps et il s'est rendu compte qu'en laissant neuf mois, il laissait l'opposition dans son propre camp s'organiser", ajoute un fin observateur de la vie politique lyonnaise. 

Le sujet des municipales de 2020 lui tient à cœur puisque selon les informations du Monde, "Gérard Collomb avait programmé son retour à Lyon de longue date". Et pour cause, "dès l'été 2017, l'ancien ministre de l'Intérieur avait créé une association électorale à l'écart de la République En Marche", indique le journal.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire