2 min de lecture Coronavirus France

Déconfinement : Renaud Muselier appelle l'exécutif à "dessiner des perspectives"

Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, appelle le gouvernement à "dessiner des perspectives et porter un message d'espoir" pour préparer le déconfinement en s’appuyant sur un calendrier "précis".

Renaud Muselier lors du Congrès des Régions, le 19 octobre 2020.
Renaud Muselier lors du Congrès des Régions, le 19 octobre 2020. Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Renaud Muselier a appelé le gouvernement à "dessiner des perspectives et porter un message d'espoir", jeudi 12 novembre. Alors que le Premier ministre Jean Castex doit s’exprimer en fin de journée après un Conseil de défense qui s’est déroulé dans la matinée, le président de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur a demandé "un calendrier et des critères précis" pour préparer le déconfinement

Dans un entretien à L'Opinion, Renaud Muselier, également le président (LR) de Région de France, a estimé qu’"aujourd'hui, tout est anxiogène" et "infantilisant". "Remettre de l'espoir, cela veut dire fixer un calendrier précis des prochaines étapes, même s'il n'est pas suivi au jour près; rappeler que Noël restera une fête et que l'on célébrera la nouvelle année, même si cela sera un peu différent; préparer dès maintenant le déconfinement afin qu'un troisième confinement soit évité", a-t-il détaillé.

"Le conseil scientifique" doit cesser "d'angoisser les Français"

Pour la prochaine étape du déconfinement, Renaud Muselier préconise "des critères précis" constants "qui ne changent pas en cours de route". Il cite notamment le taux d'incidence ou le taux de positivité, le type de population, le nombre de lits en réanimation, ou encore les chiffres de l'ARS ou des hôpitaux. 

Dans cet entretien, le président de Région de France a demandé que "le conseil scientifique se taise et cesse d'angoisser les Français afin de forcer la main aux politiques". Il a aussi dénoncé "l'injonction d'Olivier Véran aux députés dans l'Hémicycle la semaine dernière - 'Sortez d'ici' - (qui) a renforcé chez certains le sentiment d'une 'dictature sanitaire'", a-t-il expliqué. Selon lui, ce type de comportement peut "entraîner un rejet des décisions par manque d'adhésion".

Des politiques demandent que l'exécutif change de méthode

À lire aussi
Delamain, une des plus vieilles librairies de Paris Coronavirus France
Confinement : quel bilan pour les librairies et le marché du livre ?

Par ailleurs, le maire PS du Mans Stéphane Le Foll a réclamé sur Public Sénat "la mise en place d'une conférence sanitaire". Celle-ci pourrait réunir notamment "les associations d'élus, les deux commissions sociales du Parlement et le conseil scientifique". Objectif : "trouver des solutions de sortie" dans la concertation.

Il faut "que le gouvernement et le président de la République changent de méthode", car "on ne peut pas attendre tous les matins le Conseil de défense, et le soir la conférence de presse ou l'allocution du président pour savoir ce qui se passe, ou pas", a-t-il jugé. Il a par ailleurs souligné que si les "privations de liberté peuvent être nécessaires, ça doit être dans un temps court".

D'autres politiques ont dénoncé la gestion du confinement. "Aujourd'hui, quand on a des enfants et qu'on doit aller travailler, il nous faut quatre attestations pour sortir de chez soi le matin, c'est pire que la bureaucratie soviétique", a déclaré de son côté le chef du Parti communiste Fabien Roussel sur Europe 1. Le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a quant à lui demandé "un discours de vérité, de clarté, de courage, plutôt que faire semblant de dire aux gens ‘ne vous inquiétez pas, peut-être que dans dix jours on va revenir à la normale'".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Épidémie Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants