1 min de lecture Arnaud Montebourg

Coronavirus : Montebourg met en garde sur les dérives du Conseil de défense

INVITÉ RTL - L'ancien ministre du Redressement productif alerte sur les décisions prises lors du Conseil de défense qui "est une institution informelle" où ne s'exerce pas de contre-pouvoir.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Arnaud Montebourg, invité de RTL Soir du 10 novembre 2020 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto et Marie-Pierre Haddad

L'antre du pouvoir. Un nouveau Conseil de défense doit se tenir jeudi 12 novembre sur la situation sanitaire du pays. Entouré du Premier ministre et de certains membres du gouvernement triés sur le volet, Emmanuel Macron pourrait être amené à trancher de nouveaux arbitrages. Jean Castex a d'ailleurs prévu de tenir une conférence de presse le soir-même, à 18 heures pour évoquer l'évolution de l'épidémie de coronavirus.

Est-on face à un déni de démocratie ? Depuis le début de cette crise, toutes les décisions majeures, comme le confinement, le reconfinement, le couvre-feu ou la fermeture des bars et restaurants ont été évoquées lors de ces Conseils de défense. 

Invité de RTL, Arnaud Montebourg estime qu'"il n'y a pas de procès à faire au locataire de l'Élysée, dit-il sans nommer Emmanuel Macron. Tous les présidents ont fait cela. Ils ont mené la guerre avec des Conseils de défense. Le problème est que ce n'est plus la guerre qui est menée, mais une lutte contre une pandémie avec une conséquence sur la vie des gens". 

A lire aussi

Une centralisation du pouvoir qui dérange certains dans la classe politique. À l'image de Jean-Luc Mélenchon qui évoque le Conseil de défense comme étant "un comité secret"le président de la République "ne rend de compte à personne et n'informe personne de décisions qu'il a prises"

Le Conseil de défense est une institution informelle

Arnaud Montebourg
Partager la citation
À lire aussi
Anne Hidalgo et Arnaud Montebourg, le 30 août 2014 Présidentielle 2022
Présidentielle 2022 : Hidalgo et Montebourg accélèrent, vers un embouteillage à gauche ?

Selon l'ancien ministre du Redressement productif sous François Hollande, les intuitions comme le Conseil des ministres et le Parlement représentent des "contre-pouvoirs qui doivent s'exercer". "Ce n'est pas le cas dans le Conseil de défense puisque c'est une institution informelle, détaille Arnaud Montebourg qui "comprend" que l'on puisse se poser "certaines questions"

Mais pour le chantre du "made in France", "en réalité, c'est lié à la surpuissance des pouvoirs présidentiels qui ne sont équilibrés comme nulle part ailleurs, par aucun autre pouvoir".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Arnaud Montebourg Confinement Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants