1 min de lecture Coronavirus

Déconfinement : "Ces masques resteront le symbole d'une contre-vérité", dit Retailleau

INVITÉ RTL - Bruno Retailleau, Président du groupe Les Républicains au Sénat et sénateur de la Vendée, n'est pas d'accord avec les chiffres d'Édouard Philippe sur les stocks de masques.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Déconfinement : "Ces masques resteront le symbole d'une contre-vérité", pour Bruno Retailleau Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP | Crédit Média : Thomas Sotto | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto

Le 28 avril 2020, Édouard Philippe a prononcé son discours devant l'Assemblée nationale pour présenter le plan du gouvernement pour le déconfinement. Il démarrera le 11 mai et permettra entre autres, de se déplacer sans attestation à 100 kilomètres de son domicile et de pratiquer une activité sportive en plein air au-delà du kilomètre habituel.

L'un des points qui était très attendu dans ce discours, était l'arrivée des masques dans la société. Ils seront obligatoires à porter dans les transports communs. Mais, pour Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat et sénateur de la Vendée : "Il y a un énorme flou [ sur les masques] et là aussi, il faudra que les collectivités s'y mettent parce que l'État n'en n'avait pas suffisamment".

Selon Bruno Retailleau, Édouard Philippe "n'a pas plus dit la vérité ce soir, car lorsqu'il a indiqué que les stocks [des masques] que l'État avait correspondait à 20 semaines de la consommation hospitalière, c'est faux".

"Malheureusement, cette gestion des masques restera comme le symbole non seulement d’une contre-vérité mais aussi d’une mauvaise gestion. Et malheureusement ce soir, il est reparti à nouveau sur cette base fausse. Je pense que lui-même est sincère, mais les chiffres qu'on lui donne, ce ne sont pas les bons chiffres", poursuit le président du groupe Les Républicains.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Société Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants